Mercredi 21 novembre 2018

Trésors des fils du ciel

Berlin accueille les chefs-d’œuvre du Musée de Taipei

Le Journal des Arts

Le 26 septembre 2003 - 610 mots

Avec les “Trésors des fils du ciel”?, l’Altes Museum à Berlin offre une occasion unique en Europe de découvrir 6 000 ans d’histoire artistique et culturelle chinoise. Construite autour d’une sélection de 400 chefs-d’œuvre issus de la Collection impériale du Palais national de Taipei, cette exposition est le fruit d’une longue collaboration entre les musées de Taipei, de Berlin et de Bonn, où elle achèvera sa tournée allemande en février 2004. Rapportées de Chine à Taiwan par Tchang Kaï-shek, les œuvres bénéficient d’une immunité juridique qui les protège de toute tentative de saisie par le gouvernement chinois.

 BERLIN - L’Altes Museum à Berlin accueille jusqu’au 12 octobre une sélection de pièces issues de la Collection impériale du Palais national de Tapei. Exposés dans des vitrines climatisées et ultra-protégés, ces 400 chefs-d’œuvre illustrent six millénaires de création artistique et de culture chinoise. Intitulée “Trésors des fils du ciel”, la mainfestation est le fruit d’une collaboration longue de dix ans, placée sous la direction d’Ursula Toyker-Fuong, entre les musées de Taipei, de Berlin et de Bonn.
Des pièces en jade et de la vaisselle datant du Néolithique (4 000 ans avant J.-C.) ouvrent le parcours chronologique de l’exposition, qui débute à l’époque Shang et se pousuit jusqu’à l’ultime dynastie Ching, qui a pris fin en 1911. Initiée il y a environ mille ans, la collection impériale s’est enrichie au fil des siècles et rassemble des bronzes datant de la dynastie Shang et Zhou, des rares peintures et calligraphies de l’époque Tang, Sung et Yuan, des livres précieux, des parchemins, des laques, des pierres, de la porcelaine, des émaux, des bijoux et des tissus.

Modèle de la production artisanale et culturelle
La collection du Palais était confiée à l’empereur, fils du ciel, dans le cadre de son mandat céleste, et faisait office de modèle de la production artisanale et culturelle du pays. Si son inventaire  existait dès l’époque Tang (VIIe-VIIIe siècle), la première exposition des œuvres, réservée aux membres de la cour, remonte à 1113.
Les acquisitions ont cessé avec la chute de la dynastie Ching en 1911. À partir de 1925, la Cité interdite a commencé à accueillir le public venu visiter le Musée du Palais impérial, mais l’histoire des collections se confond avec celles de la République populaire, de la guerre contre le Japon et des guerres civiles. En 1931, le généralissime Tchang Kaï-shek fit emballer et expédier les pièces au sud du pays de peur de les voir tomber entre les mains des Japonais. Après maintes vicissitudes, la collection atteint Taipei en 1949. L’odyssée des œuvres s’achève en 1965 avec la création du Musée du Palais national de Taipei, qui accueille aujourd’hui 3 millions de visiteurs annuels. Le dernier inventaire entrepris sur deux ans a fait état de 645 784 objets, dont une grande partie est conservée en sous-sol et exposée en alternance.
Depuis que Tchang Kaï-shek a rapporté les plus belles œuvres chinoises à Taiwan, la collection du Palais national de Taipei fait plus que rivaliser avec celle du Palais impérial de Pékin. Aussi la Chine demande-t-elle la restitution de cet ensemble, un contentieux qui oppose toujours les deux pays. La présentation de Berlin a également provoqué des tensions, car si l’Allemagne n’entretient pas de relations diplomatiques avec Taiwan, l’exposition garantit l’immunité juridique des œuvres, les protégeant ainsi de toute tentative de saisie durant les dix-huit mois qu’elles auront passés à l’étranger.

SCHÄTZE DER HIMMELSSÖHNE. DIE KAISERLICHE SAMMLUNG AUS DEM NATIONALEN PALASTMUSEUM TAIPEI

Jusqu’au 12 octobre, Altes Museum, Berlin, tél. 49 302 090 5254, tlj sauf lundi 10h-18h, 10h-20h le jeudi, www.smb.spk-berlin.de. L’exposition sera également présentée à la Ausstellungshalle der Bundesrepublik Deutschland, à Bonn, du 21 novembre 2003 au 15 février 2004.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°177 du 26 septembre 2003, avec le titre suivant : Trésors des fils du ciel

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque