Mercredi 17 octobre 2018

« Total Look » Dior

Par Manou Farine · L'ŒIL

Le 1 juillet 2005 - 332 mots

« Je dessinai des femmes-fleurs, épaules douces, bustes épanouis, tailles fines comme lianes et jupes larges comme corolles. » Ainsi Christian Dior énonce-t-il la féminité généreuse de ses toutes premières collections, celles-là même qui en firent l’un des couturiers du siècle, bientôt doublé d’un redoutable et intuitif homme d’affaires. Lorsque le 12 février 1947, Dior – qui a déjà quarante-deux ans – présente sa toute première collection, les temps sont à la modestie et au confort discret imposé par les âpres années d’après-guerre. Mais celle qui fut très vite rebaptisée la collection « New-Look », arbore vestes cintrées, ampleurs et longueurs vertigineuses des jupes, et ne craint bientôt ni motifs floraux, ni broderies pour parer une femme singulièrement désirable. Un bouleversement aux accents de grâce nostalgique habilement prolongé par le maître, qui anticipera ce que la haute couture est devenue aujourd’hui, développant un réseau international de licences et déclinant parfums et accessoires multiples sous le label de renom planétaire. De l’enfant du pays normand au 30 de l’avenue Montaigne, de la maison bourgeoise et fleurie de Granville à la maison Christian Dior employant mille personnes et animant vingt-huit ateliers en 1954, honneur est fait au couturier à l’occasion du centenaire de sa naissance. Les différentes manifestations regroupées à Granville placées avec révérence sous le signe de ses racines, étoffent les dix brèves années (1947-1957) de création Dior, en adjoignant aux modèles emblématiques de la maison quelques chapitres éloquents, évoquant la mode d’avant-guerre, la famille Dior, ou encore le goût du jardin, des arts et du mobilier cultivé par cet esthète discret aux manières élégantes et aux créations visionnaires.

GRANVILLE (50), « Christian Dior... homme du siècle », musée Christian Dior, villa « Les Rhums », tél. 02 33 61 48 21 ; « Le jardin des parfums », au jardin du musée ; « Les Dior avant Dior » et « La mode avant Christian Dior vue par le photographe François Kollar », musée d’Art moderne Richard Anacréon, place de l’Isthme, tél. 02 33 51 02 94. Jusqu’au 25 sept.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°571 du 1 juillet 2005, avec le titre suivant : « Total Look » Dior

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque