ouverture

Silver galleries

L'ŒIL

Le 1 février 2000

Après la réouverture en 1996 de ses salles d’argenterie 1300-1800, le Victoria & Albert Museum redéploie, dans des espaces entièrement restaurés, sa collection d’orfèvrerie des XIXe et XXe siècles. Plus de 1000 pièces évoquent des thèmes aussi différents que l’art de vivre de la clientèle hôtelière d’Inde et de Birmanie, ou l’apparat liturgique des églises néo-gothiques. Christopher Dresser (L’Œil n°495) et tous les grands designers de l’époque victorienne sont représentés, tandis qu’en fin de parcours une salle entière est dévolue à la production des dix dernières années, signe de l’engagement du musée dans le soutien de l’artisanat contemporain. Le tout prend place dans des galeries rendues à leur splendeur originelle. Les décors XIXe ont retrouvé leurs dorures et polychromie, tandis que trois lions d’argent grandeur nature mènent la garde à chaque fin de galerie.

LONDRES, Victoria & Albert Museum, ouverture le 16 février.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°513 du 1 février 2000, avec le titre suivant : Silver galleries

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque