Samedi 15 décembre 2018

Série limitée

L'ŒIL

Le 1 avril 2004 - 321 mots

Ces visages d’hommes et de femmes accrochent la lumière comme les personnages des tableaux de Caravage. En novembre dernier, sur une invitation du Bureau d’hypothèses, salle d’exposition
de l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne, Christophe Beauregard, photographe pour Les Inrockuptibles, Aden et L’Œil, entreprend une série inédite de portraits qui, pour une fois, n’est pas le fruit d’une commande. Délaissant provisoirement les acteurs du monde de l’art et de la culture, Christophe Beauregard a concentré son attention sur des gens ordinaires ayant tous subi une opération de chirurgie esthétique. Au cours de ses recherches, il a fait la rencontre du docteur Vladimir Mitz, chirurgien plasticien et président de la Société française de chirurgie plastique ainsi que du docteur Debaere. Le premier, qui a l’habitude de prendre des clichés de ses patients avant et après les opérations, lui a prêté une partie de son cabinet pour qu’il y installe son studio de prises de vue tandis que le second lui ouvrira les portes de l’univers de la chirurgie plastique masculine. Cinq mois plus tard, le photographe dévoile dans ces pages et sur les murs de la salle d’exposition de Paris-I les premiers clichés de « Chirurgies », une série limitée de portraits d’hommes et de femmes chirurgicalement retouchés. Si ce travail rappelle la série Heads de Philip-Lorca diCorcia, il place avant tout le spectateur devant sa responsabilité esthétique : de loin on ne voit rien, de près on se met inévitablement dans la position du voyeur… Ne cherchant pas le sensationnalisme, les traces de scalpel et autre fêlure psychologique apparente, Christophe Beauregard a saisi cette étrange sensation qui irradie ses personnes, désormais en paix avec elles-mêmes, mais qui ont toutes entrepris au bout du compte un lent travail de sape des genres, un silencieux brouillage des différences.

« Chirurgies de Christophe Beauregard », FONTENAY-AUX-ROSES (92), Bureau d’hypothèses, salle Michel Journiac, université Paris-I Panthéon-Sorbonne, 27 avenue Lombart, tél. 06 81 86 87 81, http://salle.journiac.free.fr, 9 mars-9 avril.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°557 du 1 avril 2004, avec le titre suivant : Série limitée

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque