Samedi 28 novembre 2020

Questions à... Marc Favreau - Conservateur en chef du patrimoine au musée des Beaux-Arts

Par Colin Lemoine · L'ŒIL

Le 16 décembre 2010 - 146 mots

La pratique du dessin à l’École du modèle semble obéir à des règles et à des principes souverains…
Dès 1648, les « Anciens » élaborèrent, suivant l’exemple italien, une méthode fondée sur trois principes fondamentaux : imitation de la nature, recherche du beau et étude de l’antique. La formation de l’élève devait tendre vers le « vrai parfait », combinaison du « vrai simple » (la nature) et du « vrai idéal » (l’antique).

Les académies étaient-elles les véhicules privilégiés de l’idéologie académique ?
Elles participèrent à la doctrine académique qui formait au « Grand Genre », c’est-à-dire à la peinture d’histoire et à la sculpture statuaire. Si la pédagogie était au cœur du projet académique, les fondateurs, au premier rang desquels Charles Le Brun, ont institué aussi à partir de 1663 les conférences et les Salons qui présentaient au public les dernières réalisations des académiciens.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°631 du 1 janvier 2011, avec le titre suivant : Questions à... Marc Favreau - Conservateur en chef du patrimoine au musée des Beaux-Arts

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque