Mardi 17 septembre 2019

Questions à... Guido Messling, Commissaire de l’exposition Cranach

Par Sophie Flouquet · L'ŒIL

Le 25 octobre 2010 - 294 mots

Comment avez-vous appréhendé le catalogue Cranach ?
Nous avons délibérément négligé la question de l’attribution, car à partir des années 1510, il est quasiment impossible de distinguer les peintures de sa main. Seules certaines œuvres de son fils Lucas le Jeune sont identifiables. Mais même si un tableau ne porte pas son coup de pinceau, il faut le considérer comme un authentique Cranach dès lors qu’il porte ses armoiries, car son exécution a été contrôlée par le maître. Il serait d’ailleurs préférable de désigner davantage de peintures par la mention « Cranach et atelier », mais cela semble toujours péjoratif.

L’exposition apporte-t-elle des éléments nouveaux ?
Elle est non seulement la première montée au Benelux, mais elle montre aussi ce qui a nourri le travail de Cranach, notamment lors de son voyage aux Pays-Bas, en 1508. Nous le confrontons donc à ses contemporains, ce qui avait été négligé jusqu’à présent, tout en révélant son immense talent de graveur.

Autour de l’exposition

Infos pratiques

« Lucas Cranach et son temps »
, jusqu’au 23 janvier 2011. Palais des Beaux-Arts – BOZAR, Bruxelles. Du mardi au dimanche de 10 h à 18 h, le jeudi jusqu’à 21 h. Tarifs : 5 à 10 euros. www.bozar.be

« De Dürer à Mantegna »
. Cranach et ses contemporains investissent aussi le musée des Beaux-Arts d’Orléans dans une exposition consacrée à la collection Leber (1780-1859), un érudit bibliophile membre de la Société royale des Antiquaires de France.
Cet ensemble de 150 gravures d’artistes de la Renaissance est particulièrement riche d’œuvres de l’école allemande. Plus réalistes et expressifs que ceux de l’école italienne, les travaux de Dürer et de son admirateur Cranach sont le résultat du développement de nouvelles techniques et se rapprochent du rendu de la peinture et du dessin. Jusqu’au 28 novembre, www.orleans.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°629 du 1 novembre 2010, avec le titre suivant : Questions à... Guido Messling, Commissaire de l’exposition Cranach

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque