Dimanche 18 février 2018

Questions à... Estelle Pietrzyk

Conservatrice du musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg

L'ŒIL

Le 19 mai 2009

Comment vous êtes-vous partagé les rôles avec Marin Karmitz  ?
Le projet de cette exposition ayant été engagé avant mon arrivée récente, mon rôle a été celui d’accompagnement jusqu’à la réalisation de l’exposition. Avec Joëlle Pijaudier, la directrice des musées de Strasbourg, j’ai surtout été conduite à faire parler Marin Karmitz de ses choix.

Que vous a-t-il appris dans l’art  de la mise en scène des œuvres d’art ?
Ce qui est bien avec quelqu’un comme Marin Karmitz, c’est qu’il a occupé les postes les plus divers dans le cinéma. Il a notamment passé sa vie à lire des scénarios et il sait raconter une histoire, avec un début et une fin, tout en laissant la porte ouverte aux autres.

Qu’est-ce qui fait l’originalité  du « propos » de Marin Karmitz ?
C’est le produit de toute une histoire. Il y a son côté « Mitteleuropa », très sensible dans le choix des artistes, et puis cette façon de ne pas chercher à donner une leçon sur l’art.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°614 du 1 juin 2009, avec le titre suivant : Questions à... Estelle Pietrzyk

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque