Samedi 21 septembre 2019

Questions à... Denys Zacharopoulos Critique d’art, co-commissaire d'Eugène Leroy, exposition du centenaire

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 26 octobre 2010 - 301 mots

À propos de sa peinture, Eugène Leroy parle de « ton absolu ». Qu’est-ce qu’il entend par là ?
Suite à la découverte des icônes qu’il a vues à Moscou, Eugène Leroy emploie cette expression comme le musicien celle d’« oreille absolue ». Il veut dire que c’est la lumière qui finit par organiser toute la présence des figures du tableau.

Comment expliquez-vous que la reconnaissance en France du travail de Leroy ait tant tardé ?
Lui-même n’a pas fait grand-chose pour sa carrière. Il a même choisi délibérément d’y renoncer pour faire passer son œuvre au premier plan. Quoique assez sauvage, il était un grand seigneur qui s’est toujours tenu à l’écart du jeu de la reconnaissance, privilégiant la recherche de la compréhension.

Leroy est-il un artiste postmoderne ou un grand classique ?
Historiquement, Eugène Leroy est quand même reconnu et remis au premier rang par des artistes comme Baselitz, mais il est quelqu’un de profondément moderne. Son modernisme va de Courbet à Cézanne et de Cézanne à Picasso.

Autour de l’exposition

Infos pratiques
« Eugène Leroy, exposition du centenaire », jusqu’au 31 mars 2011. MUba Eugène Leroy/Tourcoing. Tous les jours de 13 h à 18 h sauf mardis et jours fériés. Tarifs : 3 et 5 euros.
www.muba-tourcoing.fr

Leroy en France
Le centenaire de la naissance d’Eugène Leroy est l’occasion de nombreuses expositions. On retiendra, à Lille, les 19 toiles des années 1950-1960 de la collection de Pierre Langlois présentées au Palais des Beaux-Arts sur le thème de l’intimité dont autoportraits et nus de sa femme sont autant d’illustrations. Son œuvre gravé est exposé à la médiathèque André Malraux de Tourcoing et ses marines au cabinet des arts graphiques du LAAC à Dunkerque. À Paris, la Galerie de France consacre, quant à elle, une exposition aux « Dernières peintures d’Eugène Leroy ».

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°629 du 1 novembre 2010, avec le titre suivant : Questions à... Denys Zacharopoulos Critique d’art, co-commissaire d'Eugène Leroy, exposition du centenaire

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque