musée

Pèlerinage médiéval à la Tate

L'ŒIL

Le 31 janvier 2008

Pendant près de deux ans, l’historien Philip Lindley et l’artiste Richard Deacon ont écumé les églises d’Angleterre et du Pays de Galles à la recherche des plus belles pièces de sculpture médiévale. De ce pèlerinage, ils ont ramené près de 200 œuvres du XIIe siècle roman à l’époque dévastatrice de la Réforme protestante. Ces trésors du Moyen Age sont essentiellement religieux. Statues des apôtres, scènes du jugement dernier, figures de saints, elles ont progressivement envahi les chapiteaux et les façades des cathédrales d’antan afin d’enseigner l’Ancien et le Nouveau Testament à une population souvent analphabète. Parmi cette sélection d’art sacré ressort l’omniprésence du culte marial ainsi que la popularité des saints Georges et Christophe. Ce dernier est représenté par l’une des plus hautes figures de pierre de l’Angleterre médiévale (3,37 m), celle du prieuré de Norton. On distingue aussi l’importance donnée à la généalogie du Christ, dont témoigne un immense ensemble de bois sculpté du XVe siècle, L’Arbre de Jessé. Aux côtés de ces œuvres destinées à la gloire de Dieu se trouvent une multitude de tombeaux et de monuments funéraires qui se sont répandus dans les grandes cathédrales au cours du XIIIe siècle. L‘ensemble de ces pièces commémoratives ou votives complète parfaitement les collections de la Tate qui ne démarrent qu’en 1500. Elles permettent de cerner l’évolution de la sculpture médiévale en Angleterre, mais soulignent surtout la puissance visuelle de ces images sculptées qui furent si fortement attaquées puis détruites par les iconoclastes de la Réforme.

- LONDRES, Tate Britain, Millbank, tél. 20 7887 8000, 20 septembre-3 mars.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°533 du 1 février 2002, avec le titre suivant : Pèlerinage médiéval à la Tate

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque