Paris et ses jardins

L'ŒIL

Le 1 mars 2004 - 328 mots

Deux expositions et un ouvrage très complet se penchent sur l’histoire des jardins parisiens, du Moyen Âge jusqu’à la Révolution française. Jusqu’au xive siècle, jardins et potagers sont situés autour de couvents, de villages, de domaines royaux ou privés.
Ce sont des jardins d’utilité. La cité telle qu’elle existe au Moyen Âge ne laisse que peu de place aux espaces verts, le plus souvent de l’autre côté des remparts.
L’art des jardins apparaît véritablement sous Charles V, lié à la poésie et à la science. Les jardins royaux fleurissent à la Renaissance sous l’influence italienne : les Tuileries sont aménagées par Catherine de Médicis et le jardin du Luxembourg par Marie de Médicis. Le siècle des Lumières voit l’ouverture de jardins publics, propices à la promenade et à la méditation, et la multiplication de jardins privés. Les deux expositions rendent compte, respectivement, des jardins d’agrément (à Bagatelle) et des jardins scientifiques (au Muséum d’histoire naturelle). Esquisses, dessins et plans montrent dans la première les évolutions que subissent ces lieux siècle après siècle, dans une ville qui ne cesse d’être bâtie. C’est à la fois une histoire des jardins – les fontaines, les treillages, les sculptures, les serres… –, des styles, de l’architecture et de Paris. Royaux, religieux ou privés, de nombreux jardins parisiens ont été le théâtre d’élaboration de théories surla classification et la connaissance des êtres vivants. Ces jardins scientifiques, botaniques ou médicinaux sont étudiés précisément à travers la présentation d’herbiers, de dessins, de peintures, d’enluminures, de céramiques et d’outils, suivant une scénographie originale qui fait écho à l’organisation géométrique des jardins à la française.

« Jardins de Paris », PARIS, Muséum d’histoire naturelle, galerie de Minéralogie, jardin des Plantes, 36 rue Geoffroy Saint-Hilaire, Ve, tél. 01 40 79 36 00, 3 février-3 mai ; trianon de Bagatelle, bois de Boulogne, XVIe, tél. 01 40 71 75 60, 23 janvier-11 avril. À lire : Jardiner au temps des rois, coll. « Paris et son patrimoine », 40 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°556 du 1 mars 2004, avec le titre suivant : Paris et ses jardins

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque