Dimanche 25 février 2018

Parcours des mondes

Un nouveau souffle

L'ŒIL

Le 21 août 2008

Du 10 au 14 septembre, le cœur de Saint-Germain-des-Prés va, pour la septième année consécutive, attirer des quatre coins du monde la fine fleur des amateurs d’arts premiers.

Désormais placé sous la houlette du collectionneur Pierre Moos, rédacteur en chef de la revue Tribal Art, ce « Parcours des mondes » se veut encore plus largement ouvert sur l’étranger, en accueillant, aux côtés des plus prestigieux galeristes français, des marchands de référence tels les Belges Bernard de Grunne, Pierre Dartevelle et Patrick Mestdagh, ou bien encore l’Américain Thomas Murray. Dans un périmètre de 25 000 m² incluant les rues des Beaux-Arts, de Seine, Jacques-Callot, Visconti, Jacob, Guénégaud, Mazarine, sans oublier le quai Malaquais.
C’est ainsi quelque 65 galeries venues de Belgique, de Suisse, d’Australie ou des Pays-Bas qui vont offrir à la curiosité du public, sculptures ou masques africains, océaniens, asiatiques, amérindiens… L’organisateur Pierre Moos est cependant formel. S’il souhaite augmenter le nombre de participants, nulle question de sacrifier la qualité du Parcours ! Ainsi, un comité d’experts désignés se devra de passer à la loupe chaque pièce exposée. Tout marchand se refusant à enlever un objet jugé « douteux » se verra automatiquement exclu du Parcours. En outre, chaque acheteur sera en droit d’exiger auprès de chaque galerie un certificat assurant l’authenticité de la pièce qu’il aura acquise. Un gage de prudence essentiel pour attirer et rassurer les nouveaux collectionneurs...
Autre nouveauté, le Parcours abolit les frontières entre art tribal et art contemporain, en suscitant des face-à-face aussi audacieux que stimulants ! Les galeristes Liliane et Michel Durand-Dessert exposent ainsi à la Monnaie de Paris leur époustouflante collection d’art africain : soit une centaine de pièces tournant autour du corps humain ou bien façonnées par leur environnement naturel... La galerie Johann Levy confronte, quant à elle, le travail de l’artiste sud-africaine Billie Zangewa avec des pièces océaniennes et africaines fragmentées, tandis que les galeries Frédéric Moisan, Berthet-Aittouarès s’autorisent des incursions du côté de la photographie. Un espace « VIP » conçu en partenariat avec la galerie Jeanne Bucher, un catalogue aussi scientifique qu’esthétique, sans oublier une réglementation drastique..., ce Parcours des Mondes devrait définitivement consacrer Paris « capitale des arts premiers » !

« Parcours des mondes », Saint-Germain-des-Prés, Paris VIe, www.parcours-des-mondes.com, du 10 au 14 septembre 2008.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°605 du 1 septembre 2008, avec le titre suivant : Parcours des mondes

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque