Mercredi 28 octobre 2020

Lyon (69)

Ovcacek, au pied de la lettre

Musée de l’imprimerie Jusqu’au 16 mars 2014

Par Colin Cyvoct · L'ŒIL

Le 16 décembre 2013 - 321 mots

C’est à une authentique découverte que nous convie le Musée de l’imprimerie de Lyon : la première exposition personnelle en France d’Eduard Ovcacek, né en 1933 à Trinec (actuelle République tchèque).

Peintre, graveur, sérigraphe, performeur, sculpteur, ce représentant majeur de la poésie visuelle et du lettrisme en Europe de l’Est a toujours centré ses recherches sur les potentialités formelles de l’écriture et des outils typographiques. Une vitrine dans la première salle présente des « poèmes visuels », des images réalisées avec une belle économie de moyens, uniquement à partir de caractères d’imprimerie. Cofondateur du Club des concrétistes en 1967, Ovcacek participe en 1968 aux mouvements de protestation contre l’occupation de la Tchécoslovaquie par les troupes du pacte de Varsovie. La Leçon du grand A, un « conte typographique », visible dans la deuxième salle de l’exposition, témoigne du talent de l’artiste à dénoncer un régime totalitaire avec de simples agencements de lettres. Caractères typographiques, pictogrammes et idéogrammes occupent une place essentielle dans l’œuvre de cet artiste protéiforme. L’exposition permet de découvrir le parcours d’un homme obstiné, minutieux, parfois âpre, mais de plus en plus libre et lumineux. Dans les dernières salles, des sérigraphies emportent les lettres et les chiffres dans de vives compositions hautes en couleur (Rotation, 2000).

Ouvert en 1964, le Musée de l’imprimerie est installé dans l’ancien Hôtel de la Couronne édifié au milieu du XVe siècle, qui fut le premier hôtel de ville de Lyon. Une superbe cour surplombée de galeries à l’italienne desservie par de spectaculaires escaliers à vis accueille le visiteur. Loin d’être un bel endormi, et pour fêter son cinquantenaire en 2014, le musée entreprend une importante mutation en renouvelant son parcours et le contenu de ses collections. Confronté aux défis technologiques du XXIe siècle, il veut répondre aux attentes d’un public sensibilisé aux nouvelles technologies, en particulier à la PAO (publication assistée par ordinateur) et à l’importance du design graphique dans la vie quotidienne. 

« Eduard Ovcacek. Œuvres graphiques & sculptures »,

Musée de l’imprimerie, 13, rue de la Poulaillerie, Lyon (69), www.imprimerie.lyon.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°664 du 1 janvier 2014, avec le titre suivant : Ovcacek, au pied de la lettre

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque