Objets pervers pour palais symboliste

Par Manou Farine · L'ŒIL

Le 1 décembre 2005

Inquiétant et fascinant climat que celui annoncé par les commissaires Alexis Vaillant et Alex Farquharson. Tensions perverses, menaces décadentes, et beauté corrosive sont au cœur du « voyage intérieur » qu’ils proposent ensemble à l’espace Electra. Un voyage qui examine – de Paris à Londres – le prolongement du mouvement symboliste amorcé à la fin du XIXe siècle et rejoué jusque dans les pratiques artistiques contemporaines.
Librement inspiré par la maison de Des Esseintes, anti-héros de la bible décadente À rebours publiée en 1884 par Joris-Karl Huysmans (1848-1907), et par celle du peintre symboliste Fernand Khnopff (1858-1921), une maison jamais réalisée mais dont les nombreux plans prédisaient un véritable Palais symboliste, le cadre de l’exposition égare le visiteur dans un labyrinthe aux parois réfléchissantes.
L’espace d’exposition converti en véritable temple de l’artifice mène alors le voyageur d’une séduction venimeuse à l’autre. Il traverse une grotte de laine, longe des parois dorées, pénètre dans une zone latex, découvre un salon égyptien ou s’aventure dans un super mini-White Cube éblouissant de néons blancs.
Franchissant ces atmosphères « d’inquiétante étrangeté », le visiteur y débusque les œuvres d’une vingtaine d’artistes contemporains, parmi lesquelles un dispositif caché de Loris Gréaud, un
expansif wall-drawing du duo Mrzyck & Moriceau inspiré du peintre Félicien Rops (1833-1898), une série de dessins luxurieux de Jean-Luc Verna ou une longue sculpture en cuir frangé à trois têtes ourdie par Eva Rothschild.
« Quelque chose entre palais des horreurs et palais de la beauté » prédit Alexis Vaillant, et qui devrait nous rappeler que « les menaces viennent de l’intérieur, et non pas comme le croit notre époque, de l’extérieur ». Don’t act.

« Paris-Londres, le voyage intérieur », Espace EDF Electra, 6 rue Récamier, Paris VIIe, tél. 01 53 63 23 45, 8 novembre-5 mars.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°575 du 1 décembre 2005, avec le titre suivant : Objets pervers pour palais symboliste

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque