Nauman en chair et en os

Zurich, deuxième étape européenne de la rétrospective

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 18 mars 2010

Considéré comme l’un des artistes les plus importants de sa génération, l’Américain Bruce Nauman est de toute évidence celui dont l’influence reste la plus marquante sur ses contemporains. Après Minneapolis, Washington, Madrid, Los Angeles et New York, le Kunsthaus de Zurich accueille une rétrospective essentielle.

ZURICH - On avait pu voir une importante exposition de Bruce Nauman au Musée d’art moderne de la Ville de Paris en 1986. Si l’on peut déplorer qu’aucun musée français n’ait saisi l’opportunité d’une telle rétrospective, qui ne se représentera pas de si tôt, on se réjouira en revanche qu’Harald Szeemann la fasse au Kunsthaus de Zurich. Peu de contemporains, en effet, peuvent se prévaloir de l’indépendance, de l’intelligence et de la radicale intransigeance qui caractérisent les œuvres de Bruce Nauman. Dès 1965, il jetait, avec une désinvolture qui cachait une prodigieuse vista, les bases d’un travail qui n’a depuis cessé de s’imposer comme une référence.

Quelque peu isolé en Californie au milieu des années soixante, Nauman n’a jamais eu de rapport servile aux tendances qui triomphaient d’un côté comme de l’autre du continent américain. Ni contemplatif ni formaliste mais pragmatique, il a exploré avec une inhabituelle liberté les fonctions du corps et du langage, et les multiples possibilités qu’elles ouvrent.

Ludique, son œuvre est tout autant grinçante, tragique et dérisoire, logique dans ses perspectives et imprévisible dans sa réalité. Il n’y règne pas de contradiction bien ordonnée qui permettrait de la réduire à quelques caractéristiques simplistes : des vidéos et néons aux sculptures en cire et aux installations, son œuvre a la complexité et l’évidence des énigmes qui révèlent le monde. Le Journal des Arts reviendra sur cette exposition dans son édition de septembre.

RÉTROSPECTIVE BRUCE NAUMAN

Kunst­haus, Zürich, du 14 juillet au 8 octobre. Ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 10 à 17 h, de 10 à 21h du mardi au jeudi.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°16 du 1 juillet 1995, avec le titre suivant : Nauman en chair et en os

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque