Vendredi 23 février 2018

Marseille, investigations baroques

L'ŒIL

Le 18 août 2008

Poursuivant l’exploration de ses réserves, le Musée des Beaux-Arts de Marseille offre l’honneur de la cimaise à une remarquable suite baroque, constituée de dix grands formats provenant de l’ancienne église des Jésuites. Cinq d’entre eux, attribués au maître romain Giacinto Gimigniani (1606-1680), avaient été saisis pendant la Révolution et ont toujours fait partie des collections du musée. Les cinq autres, encore anonymes, ont été préemptés en vente publique en 1984. Cette exposition marque l’aboutissement d’une importante campagne de restauration et d’étude scientifique de ces œuvres. Elle propose des essais d’identification ainsi qu’une reconstitution du décor de l’église de Saint-Jaume. Les étranges perspectives font penser à des présentations plafonnantes.

MARSEILLE, Musée des Beaux-Arts, jusqu’au 31 janvier, cat. 80 pages, 48 ill. dont 40 en couleur, 120 F.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°502 du 1 décembre 1998, avec le titre suivant : Marseille, investigations baroques

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque