Marjetica Potrc : architecture de l’urgence

L'ŒIL

Le 15 octobre 2007

Le List Visual Arts Center, à Cambridge (agglomération de Boston), accueille la première rétrospective de l’œuvre de Marjetica Potrc aux États-Unis. L’exposition révèle toutes les facettes du travail de cette artiste slovène, vainqueur en 2000 du prix Hugo Boss, décerné par le musée Guggenheim. Architecte de formation, Marjetica Potrc s’est détournée de la pratique conventionnelle de cette discipline pour s’intéresser à l’habitat précaire, tels les bidonvilles et les squats. Recherchant de possibles améliorations pour ce type d’habitations, Marjetica Potrc fait désormais autant figure de sociologue que de designer et d’artiste. La pièce centrale de l’exposition est une installation monumentale intitulée Maison hybride : Cisjordanie, Caracas, Palm Beach Ouest, un assemblage architectural fait de parpaings et de matériaux récupérés. Entre sculpture et maison témoin pour les communautés les plus défavorisées à travers le monde, cette pièce, dotée d’autant de qualités pratiques et écologiques que visuelles, préfigure un style international pour le quart-monde à l’heure de la mondialisation. En parallèle, Marjetica Potrc développe des recherches sur des objets de tous les jours utilisant des énergies alternatives. Par exemple : une lampe de poche fonctionnant avec la chaleur de la main ; une autre se rechargeant à l’énergie solaire ; un chargeur de téléphone portable utilisant une dynamo et une manivelle, ou encore un réservoir d’eau roulant pouvant se substituer à ceux que les femmes de nombreux pays sous-développés portent sur leur tête. Des objets simples, fonctionnels et utiles. Sont également exposés des dessins, croquis de recherche et une série photographique capturant des animaux sauvages dans des environnements urbains. L’ensemble décrit une œuvre singulière, à cheval sur plusieurs disciplines et invoquant l’œuvre d’art total à la façon d’un Joseph Beuys, tant elle
entraîne l’artiste à s’engager sur le terrain politique et social.

« Marjetica Potrc : Urgent Architecture », CAMBRIDGE, MIT List Visual Arts Center, 20 Ames Street, tél. 1 617 253 4400, http://web.mit.edu/lvac, 6 mai-11 juillet.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°560 du 1 juillet 2004, avec le titre suivant : Marjetica Potrc : architecture de l’urgence

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque