Marine à tout prix

Par Anouchka Roggeman · L'ŒIL

Le 19 mai 2009

Jamais un uniforme n’aura autant été porté, copié et sublimé.

Codifié pour la première fois en 1858, l’uniforme marin est passé du pont du navire au podium des défilés de mode, en passant par la garde-robe de chacun. C’est cette évolution que retrace la très belle exposition du musée de la Marine, qui s’ouvre sur une présentation d’uniformes de la marine du xixe siècle et se referme sur une série de tenues inspirées par l’univers marin, réalisées par les plus grands couturiers, parmi lesquels Saint Laurent, Chanel, Gaultier, Rykiel ou Castelbajac. « L’aspect militaire de l’uniforme marin a été complètement gommé en quelques années. Il évoque au contraire tout un univers poétique, lié au voyage, à la mer, à l’évasion plus généralement », explique Delphine Allanic, commissaire de l’exposition.
Avec son pompon porte-bonheur, son ancre tatouée sur le bras à la Popeye, son caban façon Corto Maltese ou ses rayures bleues remises au goût du jour par Jean Paul Gaultier, le marin est, dans la mémoire collective, à la fois un héros, un aventurier, un tatoué et un matelot à terre. Ce sont ces quatre images qu’évoque la suite de l’exposition, à travers des revues, des textes, des photographies (voir la photographie peinte par Pierre et Gilles, Le Marin, 1985) et des extraits de films. Dans la dernière salle sont réunies des tenues réalisées par de très jeunes créateurs, parfois encore étudiants, qui parviennent avec beaucoup de talent et d’humour à redécouvrir le style marin.

« Les Marins font la mode », musée de la Marine, 17, place du Trocadéro, Paris XVIe, tél. 01 53 65 69 53, www.musee-marine.fr, jusqu'au 26 juillet 2009.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°614 du 1 juin 2009, avec le titre suivant : Marine à tout prix

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque