Mercredi 23 janvier 2019

Marcel Breuer : contributions à l’histoire

Par Manou Farine · L'ŒIL

Le 1 octobre 2003 - 404 mots

Devenues des classiques, les chaises en acier imaginées en 1925 par Marcel Breuer (alors tout jeune enseignant au Bauhaus à Dessau) se sont finalement vendues par milliers et continuent aujourd’hui encore d’orner de leur sobriété moderniste, lofts new-yorkais et cabinets de psychanalystes. D’épais tubes cintrés en acier chromé fixés par de gros boulons et habillés de toile à bâche rustique ou garnis de bandes de cuir tendues. L’idée est simple, efficace, modulable, tout imprégnée du vocabulaire spatial et formel du groupe hollandais De Stijl, et ouvre la voie à une longue série de meubles tubulaires. En 1935, alors qu’il se réfugie à Londres auprès de Walter Gropius, Breuer conçoit une chaise longue en contreplaqué esquissée d’après la forme du corps humain. Le style organique que les États-Unis plébisciteront dans les années 1940 est né. Si la paternité de ces deux emblèmes semble devoir être partagée (Mart Stam pour la chaise tubulaire en 1924, et Alvar Aalto pour la méthode de mise en forme du bois en 1932), ils n’en inaugurent pas moins le parcours sans faute d’un designer-architecte sachant imaginer aussi bien que produire et diffuser son talent.
C’est à cet itinéraire entreprenant que le Vitra Design Museum rend hommage, célébrant l’un des maîtres de la modernité, resté étonnement discret dans l’histoire et la mémoire du public, à l’ombre d’un Mies Van der Rohe, d’un Walter Gropius ou d’un Corbusier. C’est pourtant bien lui qui marque les esprits en 1927 par sa décoration intérieure de la maison berlinoise d’Erwin Piscator. C’est encore lui, alors qu’il vit aux États-Unis, qui réalise une série audacieuse de maisons privées sur le modèle du bungalow. C’est lui toujours qui conçoit le siège de l’Unesco à Paris (1952-1958) en collaboration avec les jeunes Nervi et Zehrfuss (soufflant au passage le projet au Corbusier). C’est enfin Marcel Breuer qui développe une étonnante conception du béton, renouvelant largement ses possibilités formelles, modelant, sculptant la matière, soucieux des effets de textures, dans le champ du design comme dans celui de l’architecture. En équilibrant les espaces et documents consacrés au design et à l’architecture (douze maquettes ont été conçues pour l’occasion), l’exposition du Vitra corrige le cantonnement de Marcel Breuer au seul mobilier, saluant ainsi celui qui voyait l’architecture comme ultime mise en pratique de son dessein créatif.

« Marcel Breuer, Design et Architecture », WEIL AM RHEIN (Allemagne), Vitra Design Museum, Charles-Eames-Str 1, tél. 07 621 70 23 200, 13 septembre-25 avril 2004.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°551 du 1 octobre 2003, avec le titre suivant : Marcel Breuer : contributions à l’histoire

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque