Mardi 11 décembre 2018

Lucien Hervé, clichés retrouvés

L'ŒIL

Le 1 janvier 2004 - 341 mots

Longtemps oubliées au fond d’un tiroir, près de cinq cents photographies de Lucien Hervé ont été redécouvertes en 2002, au cours d’une recherche aux archives municipales en vue de l’exposition « Auguste Perret » organisée au musée Malraux. On sait aujourd’hui qu’il s’agit d’une commande de la Direction générale du tourisme du Havre passée à l’artiste en 1956 dans le cadre d’une campagne publicitaire pour promouvoir la ville, alors en pleine reconstruction. En l’espace de dix jours seulement, du 5 au 15 juillet 1956, Lucien Hervé arpente les rues, le port et les quais, prenant des centaines de photographies d’une ville qu’il ne connaît pas, mais qu’il regarde comme personne ne l’a jamais regardée, avec l’œil de l’architecte. La présence humaine est quasi exclue de ces images, Lucien Hervé privilégiant les traces de chantier et les visions d’une ville « provisoire » ; il s’intéresse aux matières urbaines et réussit à montrer une certaine « poétique du béton », pour reprendre le sous-titre de l’exposition consacrée à Perret l’an dernier. Le Havre devient le sujet de compositions très construites, presque abstraites parfois, jouant sur les contrastes, les lignes de fuite, les masses architecturales, la géométrie. Pour cette exposition, le photographe s’est particulièrement investi : le travail de coupe et de recadrage, qui a toujours été fondamental dans son œuvre, l’était ici encore davantage puisque ces images, retrouvées sous forme de planches contact, n’avaient jamais été tirées, exposées ni publiées. Autour de cet ensemble de trente et une photographies soigneusement sélectionnées par l’auteur, Annette Haudiquet, conservatrice du musée Malraux et commissaire de l’exposition, a souhaité inviter d’autres photographes contemporains à donner leur propre vision de la ville. Gabriele Basilico, Yannick Vigouroux, Benoît Grimbert, Jean-Claude Bélégou, parmi d’autres, instaurent donc un dialogue entre les images historiques de Lucien Hervé et leurs visions photographiques ou vidéo du Havre d’aujourd’hui.

« Nouvelles images, sur les traces de Lucien Hervé », LE HAVRE (76), musée Malraux, 2 bd Clemenceau, tél. 02 35 19 62 62, 25 oct.-2 fév., cat. Point de vues/musée Malraux, 112 p., 86 ill.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°554 du 1 janvier 2004, avec le titre suivant : Lucien Hervé, clichés retrouvés

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque