Mardi 18 décembre 2018

Londres se tourne vers le soleil levant

La capitale britannique accueille tout l’été le festival Japan 2001

Le Journal des Arts

Le 8 juin 2001 - 315 mots

Célébrant les liens qui unissent le Japon et le Royaume-Uni, le festival Japan 2001 ouvre une saison japonaise dans la capitale britannique, du British Museum à la Barbican Art Gallery.

LONDRES (de notre correspondante) - Inaugurant la saison, le grand magasin Selfridges s’est fait le théâtre de l’art contemporain japonais : Tatsumi Orimoto y a accompli sa performance sur fond d’installation lumineuse de Masato Nakamura, représentant le Japon à la 49e Biennale de Venise. Principale exposition de la saison japonaise, “JAM : Tokyo-Londres” est consacrée à la culture urbaine des capitales nippone et britannique à travers les œuvres de 42 artistes. Illustrant le rythme effréné de son environnement, la vidéo de Cornelius, présentée en accéléré, capte les rais de lumière des voitures sur une autoroute quelconque. Des nus de Yurie Nagashama aux mornes paysages de Masafumi Sanai, la photographie japonaise est représentée par une dizaine d’artistes. Itinérante, cette rétrospective sera présentée au Pays du soleil levant l’année prochaine, même si, selon Naohiro Ukawa qui expose à la galerie Artomatic, les œuvres de JAM seront déjà dépassées du fait de l’évolution fulgurante de la culture dans cette région du monde. Le British Museum s’est, lui aussi, mis à l’heure nippone. Tandis que “Cent vues du mont Fuji” du XVIIe siècle à nos jours fait état de ce symbole de l’identité nippone, “Souvenirs du Japon contemporain” aborde selon un point de vue provocateur, le goût prononcé de ce peuple pour l’objet-souvenir. Enfin, les travaux de photographes allemands, français, italiens, luxembourgeois et suédois, sélectionnés en 1999 sur le thème du “regard européen sur le Japon” seront présentés, dans quinze villes du Japon et dix d’Europe.

- JAM : TOKYO-LONDRES, jusqu’au 8 juillet, Barbican Art Gallery, Silk Street, Londres, tél. 44 207 382 71 05, tlj 10h-18h ; CENT VUES DU MONT FUJI, jusqu’au 29 juillet, British Museum, Great Russell Street, Londres, tél. 44 207 323 8000, tlj 10h-18h

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°129 du 8 juin 2001, avec le titre suivant : Londres se tourne vers le soleil levant

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque