Dimanche 17 novembre 2019

Sète (34)

Les maillons des frères Nahmad

L'ŒIL

Le 22 août 2013 - 262 mots

Depuis la création de la collection en 1960, les frères Nahmad ont prêté leurs tableaux à plus de cent soixante-quinze musées dans le monde, témoignant de leur volonté de « transmettre le maximum d’histoire ».

Ils veulent, disent-ils, « lever la confidentialité » et faire connaître des artistes « authentiques par rapport à leur temps ». Possédant plusieurs milliers de toiles, certes de valeurs inégales, il leur est aisé de répondre à des demandes renouvelées et variées. Ainsi de cette exposition qui, réunissant soixante-cinq tableaux d’artistes nés – sauf un : Corot – au XIXe siècle, se propose de souder entre eux les maillons qui forment la chaîne menant à la modernité. Le choix s’étant porté sur des noms connus, le propos est clair et recueille une adhésion presque totale.

Le parcours s’ouvre avec Corot, Courbet et Millet qui, les premiers, plantent les arbres, cintrent les meules et campent les paysans que Boudin, Monet et Pissarro prennent à leur tour pour sujets. La lumière est entrée dans le champ de vision des peintres, qui en déclinent les effets tantôt dehors, tantôt dedans. Sisley, Renoir, Bonnard, très bien représentés, Degas, Sérusier, Denis, Bernard qui le sont moins, ou encore Signac, le Douanier Rousseau et Vuillard en retrait, sont autant d’anneaux qui nouent les ruptures annoncées avec la continuité assurée. Deux huiles de Redon, un peu éteintes par les joyaux de Moreau, enclosent le sujet.

Infos pratiques

« Collection David et Ezra Nahmad, Impressionnisme et audaces du XIXe siècle », jusqu’au 27 octobre 2013, musée Paul Valéry, 148, rue François- Desnoyer, Sète (34), www.museepaulvalery-sete.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°660 du 1 septembre 2013, avec le titre suivant : Les maillons des frères Nahmad

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque