Les engagements de Martha Rosler

L'ŒIL

Le 1 avril 1999

Martha Rosler appartient à une génération d’artistes américains pour qui l’engagement politique et social constituait une réponse critique aux mutations profondes de la société américaine. « Je voulais faire un art qui mettrait en lumière les questions souterraines comme la façon dont nous vivons nos vies ou la manière qu’ont les États-Unis, en tant que nation, de gérer leurs affaires en notre nom. » La notion de pouvoir est donc au cœur de ses préoccupations. Son activité artistique navigue à la frontière qui sépare l’art de l’activisme politique. Que ce soit en faveur de la libération des femmes, pour le retrait des troupes américaines du bourbier vietnamien, contre l’exclusion des pauvres, chacune de ses œuvres interroge le rapport qui existe entre l’individu, sa cellule familiale et une nation désormais contrôlée par les puissants intérêts du capitalisme libéral. Dans Bringing the War Home (1966-1972) – série de collages où des fragments de photographies de la guerre du Vietnam sont inclus dans des images d’intérieurs bourgeois des années 70 – elle utilise des formes préexistantes de communication – photographies de presse et publicité de magazines – dans un travail de montage qui vise à élargir leur potentiel de signification. Ce principe, elle le reprend dans ses pièces plus récentes en le prolongeant vers la question de l’information (North American Waitress, It Lingers). Cartes, photographies, coupures de presse, publicités détournées, recueils de textes théoriques, s’intercalent, se juxtaposent, se chevauchent dans des séquences visuelles d’une certaine beauté plastique. Les pièces de Martha Rosler constituent aussi des jeux, tantôt graves, tantôt ironiques, que le spectateur est amené à décrypter et interpréter. Leurs enchaînements, parfaitement maîtrisés au sein de cet accrochage exemplaire, entraînent les visiteurs dans une ligne de pensée sans concession aucune pour les errances de la société américaine.

VILLEURBANNE, Institut d’Art contemporain, jusqu’au 30 avril.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°505 du 1 avril 1999, avec le titre suivant : Les engagements de Martha Rosler

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque