musée

Les Duchêne, un siècle de jardins

L'ŒIL

Le 14 janvier 2008

Avec 480 grands domaines et 6000 jardins dans le monde entier créés, restaurés ou reconstitués, l’activité d’Henri Duchêne (1841-1902) et surtout de son fils Achille (1866-1947) est impressionnante. L’exposition de Bagatelle restitue l’ambiance du cabinet de travail de ces maîtres de l’art des jardins et du paysage, où s’accumulaient dessins, photographies, ébauches de projets... L’occasion aussi de survoler près d’un siècle d’histoire, traversé par trois guerres, et de constater qu’aujourd’hui, presque toutes leurs créations sont encore visibles. Après des débuts remarqués à Paris sous le Second Empire, Henri Duchêne ouvre sa propre agence en 1877, séduisant une clientèle de riches propriétaires. Rejoint par son fils Achille, ils travaillent à des projets tournés vers un certain idéal classique, alors très apprécié, intervenant parfois sur l’architecture, notamment par l’utilisation du treillage. Achille Duchêne revisite le style du jardin régulier Grand Siècle en l’intégrant aux principes du parc paysager à l’anglaise, pour aboutir à un « jardin mixte » où s’épanouit l’équilibre parfait entre la nature, l’architecture et le jardin. Son style évolue au lendemain de la Première Guerre mondiale avec des créations plus avant-gardistes telles que les « Jardins de l’avenir », et des rêves de féeries nocturnes.

- PARIS, Trianon de Bagatelle, route de Sèvres à Neuilly, tél. 01 45 01 20 10, 15 mars-24 juin.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°536 du 1 mai 2002, avec le titre suivant : Les Duchêne, un siècle de jardins

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque