Les dernières acquisitions du musée Cluny

L'ŒIL

Le 1 juillet 2006

Le musée du Moyen-Âge présente une sélection de quelque soixante-dix œuvres acquises entre 1995 et 2005. C’est aussi une forme d’hommage à la précédente conservatrice, auteur de ces acquisitions, Viviane Huchard, malheureusement disparue en juillet 2005.
Le choix des œuvres reflète tout à la fois le goût de la conservatrice et la politique muséale. Tantôt Viviane Huchard entend enrichir un ensemble de pièces déjà existant comme le chapiteau aux harpies provenant de l’abbaye royale de Saint-Denis, rejoignant la plus grande collection de sculptures des xie et xiiie siècles de l’Île-de-France. Tantôt elle fait le choix de combler des lacunes dans tel ou tel domaine, à l’instar de la Vierge au Calvaire catalane qui permet d’amorcer une collection d’art roman espagnol. Il s’agit de former une collection cohérente et donc plus pédagogique pour le public, tout en assurant le rayonnement scientifique des Thermes de Cluny. C’est un « véritable musée des arts premiers de la France et même de l’Europe […], jetant les bases de l’État moderne », selon Christian Giacomotto, président de l’Association pour le rayonnement du musée du Moyen Âge.
Le parcours de l’exposition est original car les œuvres présentées sont très diverses. Sont ainsi rassemblés des objets du xe au xvie, dans tous les domaines : sculpture, enluminure, arts textiles, etc. La toute dernière acquisition témoigne de cet éclectisme. Il s’agit d’une grande châsse en émail présentant le thème des Rois mages, un reliquaire particulièrement précieux car cette iconographie reste rare dans le répertoire médiéval.
La politique d’acquisition de l’institution est d’autant plus méritoire que l’argent public ou privé se fait plus rare pour les musées médiévaux que pour les musées d’art moderne ou contemporain. Et même si les œuvres n’atteignent pas les prix colossaux des toiles modernes, le grand feuillet du Lectionnaire de Cluny (vers 1100), acquis en mai 2004 avec le concours du Fonds du Patrimoine, a tout de même dépassé le million d’euros.

« Œuvres nouvelles, 1995-2005 », Musée national du Moyen Âge-Thermes de Cluny, 6, place Paul-Painlevé, Paris Ve, tél. 01 53 13 18 16, www.musee-moyenage.fr, jusqu’au 25 septembre 2006.”ˆCatalogue RMN, 128 p., 18 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°582 du 1 juillet 2006, avec le titre suivant : Les dernières acquisitions du musée Cluny

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque