Mercredi 19 décembre 2018

Les batailles de Jean-Charles Langlois

L'ŒIL

Le 1 septembre 2005 - 262 mots

Fidèle de Napoléon, Jean-Charles Langlois (1789-1870) est à la fois un militaire et un artiste. Il participe de 1807 à 1815 à de nombreuses campagnes, en Europe et en Afrique du Nord, en tant qu’officier topographe avant de devenir colonel en 1840. Dès 1815, Langlois développe une œuvre de peintre, au service de l’armée. Élève de Géricault puis d’Horace Vernet, marqué par le romantisme de Girodet, l’artiste se spécialise dans la représentation de scènes de batailles qui assureront sa notoriété. Il expose au salon à partir de 1822, jusqu’en 1850. C’est à cette date qu’il commence à s’intéresser à la photographie, lorsqu’il rencontre en Égypte Maxime Du Camp. La découverte de ce médium revêt une importance capitale lorsqu’il est en Crimée en 1855-1856 où il réalise de nombreuses photographies de guerre. Il utilisera celles-ci pour constituer l’un de ces fameux panoramas – spectacle constitué d’un vaste tableau à 360° réalisé en trompe l’œil, mêlant peinture et photographie, que le public regarde en se plaçant au centre – qui rencontrent un grand succès populaire tout au long du xixe siècle. Conçue autour du fonds Langlois conservé au musée des Beaux-Arts de Caen – cent trente tableaux légués par l’artiste à la ville où il passe une partie de sa jeunesse –, et enrichie de prêts de Versailles, du musée Carnavalet ou du musée d’Orsay, l’exposition dresse de façon chronologique le portrait de l’homme et du peintre.

« Jean-Charles Langlois (1789-1870), le spectacle de l’Histoire », CAEN (14), musée des Beaux-Arts, le château, tél. 02 31 30 47 70, 9 juillet-17 octobre, cat. Somogy/musée des Beaux-Arts de Caen, 192 p., 180 ill., 40 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°572 du 1 septembre 2005, avec le titre suivant : Les batailles de Jean-Charles Langlois

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque