Dimanche 25 février 2018

centre d’art

L’empire des sens

L'ŒIL

Le 14 janvier 2008

Les sens ! De plus en plus souvent les artistes se préoccupent de les solliciter dans des installations souvent ludiques invitant le spectateur à se débarrasser de son perpétuel asservissement à l’ordre du regard. Le Frac Franche-Comté vient de sélectionner cinq œuvres d’artistes qui tous jouent sur cet écart, ce refus de l’image. Martine Aballéa présente Pluie de nuit spéciale, une boisson inédite sur laquelle elle travaille depuis plusieurs années. Conditionné par ses soins, le breuvage est proposé aux visiteurs qui sont libres de n’y percevoir qu’une simple boisson au goût agréable ou de laisser libre cours à leur imagination à partir de son titre insolite. Poupée, de Marie-Ange Guilleminot, consiste en une forme molle que chacun peut manipuler. Wolfgang Laib propose l’une de ses installations fétiches, composée d’une cire d’abeille très odorante. Markus Raetz est donc le seul de ces artistes à jouer exclusivement sur la vision avec une sculpture, GroB und Klein, faite de jeux déformants et d’anamorphose. Enfin, Natural Mystic, la dernière vidéo d’Anri Sala (L’Œil n°527), montre tout le génie de ce jeune artiste. Un acteur recompose avec réalisme le bruit des missiles Tomahawks, familier pour tout Yougoslave ayant vécu le siège de Sarajevo. L’immobilité du plan et la froideur du dispositif technique sont contrebalancées par la terrifiante monotonie des sifflements annonciateurs de désastres. Entendre pour mieux voir ce qui ne peut être vu sous peine de mort.

- DOLE, Frac Franche-Comté, 85, rue des Arènes, tél. 03 84 79 25 85, 6 avril-16 juin.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°536 du 1 mai 2002, avec le titre suivant : L’empire des sens

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque