Vendredi 13 décembre 2019

musée

Leçon de jardinage médiéval

L'ŒIL

Le 1 juin 2002 - 355 mots

Le Musée national du Moyen Age présente dans ses lieux admirables « Sur la terre comme au ciel-Jardins d’Occident à la fin du Moyen Age ». L’idée de cette exposition a tout d’abord germé dans l’esprit d’Elisabeth Clavé, responsable du service culturel, reprise avec enthousiasme par Elisabeth Antoine, conservateur et commissaire de l’exposition, et soutenue par la bienveillance de mécènes, comme Michel David-Weill. Ce projet inédit en Europe s’est traduit dans un premier temps par la mise en scène, aux abords du musée, d’un jardin en « carreaux » réalisé par les paysagistes Eric Ossart et Arnaud Maurières. L’exposition elle-même réunit un choix considérable d’œuvres articulé autour de trois grands thèmes : jardin sacré, jardin profane, archéologie des jardins. Peu d’études ont été consacrées à la question des jardins au Moyen Age car s’il en existe de nombreuses représentations (peintures, enluminures, coffrets de mariage), seuls quelques écrits nous sont parvenus, essentiellement les traités d’Albert Le Grand et de Pierre de Crescens ainsi que des sources littéraires, Le Cantique des cantiques ou Le Roman de la Rose par exemple. Extrêmement riches en détails, ces illustrations prennent parfois l’aspect de véritables modes d’emplois – clôture en plessis, treillis, banquette de gazon, petite serpe à la main, geste de damoiselle ou de damoiseau au jardin, geste d’amour... Selon Elisabeth Antoine, ces jardins sont des « structures symboliques, religieuses ou profanes, où l’homme cherche à recréer l’harmonie avec lui-même et avec le monde », à le contrôler aussi. Un CD, édité par Jade, compile une sélection de musiques instrumentales et vocales interprétées par les ensembles Discantus et Alla Francesca, sous la direction de Brigitte Lesne et Pierre Hamon. Des lectures sont également programmées avec la participation de Michael Lonsdale et de Christophe Maltot entre autres. Et pour emmener vos ouailles au jardin : visites découvertes, ateliers, spectacles, dont celui de Muriel Bloch et de Christine Laveder, Choux et roses. Naîtront peut-être, de ces activités intelligentes et fleuries, des vocations de jardiniers et de paysagistes qui égayeront nos mornes cité.

- PARIS, Musée national du Moyen Age-Thermes de Cluny, 6, place Paul Painlevé, tél. 01 53 73 78 00, www.musée-moyenage.fr.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°537 du 1 juin 2002, avec le titre suivant : Leçon de jardinage médiéval

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque