Vendredi 23 février 2018

Le trésor de Colmar

Par Laure Meyer · L'ŒIL

Le 7 juillet 2008

Découvert scellé dans un mur, un trésor laisse toujours supposer un drame suivi de lourds siècles d’oubli.

Le trésor trouvé en mai 1863 à Colmar par des ouvriers se composait d’environ 300 monnaies, de 2 éléments en bronze et de 46 pièces d’orfèvrerie. De nombreuses questions se sont immédiatement posées, en particulier quand, par qui et pourquoi avait-il été caché là.
Les monnaies et le style des objets comparés à d’autres pièces connues ont permis de situer l’ensemble entre la deuxième moitié du XIIIe siècle et la première moitié du XIVe siècle. Parmi les bijoux se trouvait une rarissime bague de mariage juive. On pense donc que l’ensemble avait dû être rassemblé dans la région de Bâle par un membre de la communauté juive, avant d’être caché entre 1342 et 1353. Au Moyen Âge, on chassait périodiquement les Juifs pour confisquer leurs biens. La situation empira encore lorsque la peste noire décima l’Europe. C’est donc probablement autour de 1348-1349 que le trésor fut scellé dans le mur. Son propriétaire ne revint jamais, mort de la peste, disparu dans un pogrom ou parti en Provence sous la protection du Pape. Outre les monnaies, il avait laissé derrière lui de nombreux bijoux, dont trois fermaux (fermoirs de ceinture) en vermeil finement travaillés. Une double coupe en argent complétait l’ensemble qui, après sa découverte, fut rapidement dispersé puis regroupé au Musée national du Moyen Âge. C’est la première fois qu’il fait l’objet d’une exposition spécifique, dans le cadre d’une présentation plus vaste des arts pratiqués dans la ville de Colmar au XIVe siècle.

COLMAR, Musée d’Unterlinden, 29 mai-26 septembre, cat. éd. Somogy, 168 p., 180 ill., 250 F.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°507 du 1 juin 1999, avec le titre suivant : Le trésor de Colmar

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque