Mercredi 21 février 2018

Le Patrimoine instrumentalisé

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 30 mai 2016

Catalogue - Ce n’est pas un ouvrage qui va surcharger votre bibliothèque, ni grever votre budget. De petit format, le catalogue est à l’avenant de l’exposition qu’il accompagne [jusqu’au 4 juillet 2016 à la Cité de l’architecture et du patrimoine].

Concis mais passionnant. Il décrypte deux événements un peu oubliés : les expositions du patrimoine mutilé organisées en 1915 et 1916 à Paris. Durant la Grande Guerre, le patrimoine fut doublement enrôlé contre son gré. Physiquement, car de nombreux sites et œuvres furent gravement endommagés, puis symboliquement puisque ces manifestations avaient pour vocation de continuer le combat à l’arrière du front, en galvanisant la population contre l’ennemi. Un siècle après, l’ouvrage analyse avec finesse cette instrumentalisation tout en l’inscrivant plus largement dans une culture de guerre. Les essais rappellent notamment les dynamiques de la propagande nationaliste et sa diffusion, y compris par les revues artistiques de l’époque.

1914-1918. Le patrimoine s’en va-t-en guerre

Cité de l’architecture & du patrimoine – Norma éditons, 96 p., 15 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°691 du 1 juin 2016, avec le titre suivant : Le Patrimoine instrumentalisé

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque