Biennale - Antiquaire

Le nouveau visage de la Biennale des Antiquaires

Par Marie Potard · lejournaldesarts.fr

Le 1 juillet 2015 - 596 mots

PARIS [01.07.15] – Annuelle, raccourcie, moins chère, plus d’exposants, notamment étrangers, moins de joailliers : la nouvelle « Biennale » des antiquaires du président du SNA marque une rupture radicale avec la précédente édition. La sous-traitance de l’organisation à une société extérieure devrait aussi modifier considérablement son image.

Une décision importante a été prise lundi 29 juin, avec le vote de l’annualisation de la Biennale dont la prochaine édition se tiendra à la mi-septembre 2016 au Grand Palais. Ce vote intervient un mois et demi après qu’Henri Loyrette, ancien président-directeur du Musée du Louvre, ait été nommé président de la Biennale des antiquaires 2016.

L’annualité ne sera effective qu’en 2017. D’ici là, la Biennale des Antiquaires conserve son nom qui ne changera donc que dans 2 ans. Rien n’est acté en ce sens pour le moment. « Cette annualité va nous permettre d’être au même niveau que la Tefaf de Maastricht, Frieze Master et Masterpiece de Londres. La non répétition annuelle de la Biennale occasionnait des frais importants. Par exemple, les stands pourront être gardés d’une année sur l’autre alors qu’une année sur deux, ce n’est pas envisageable. Un plan beaucoup plus rationnel sera également adopté », explique Dominique Chevalier. D’autres mesures visant à réaliser des économies ont été prises : le prix du mètre carré des stands baisse de 1200 à 900 euros environ. Une somme cependant encore élevée par rapport à la Tefaf de Maastricht, au moins 2 fois moins chère.

Les exposants seront choisis par une commission, présidée par Henri Loyrette, composée de 15 membres : 5 non marchands - des collectionneurs notamment, 5 membres du bureau (le président, les 2 vice-présidents, le secrétaire général et le trésorier) et 5 marchands internationaux.

Autre évolution, la Biennale se déroulera sur une période plus courte puisqu’au lieu d’ouvrir 12 jours d’affilés, elle n’ouvrira que 9 jours. Lors de l’édition de 2014, la manifestation avait réuni 64 antiquaires. A l’époque, certains marchands estimaient qu’avec si peu d’exposants, il était bien difficile de s’attendre à une fréquentation importante de visiteurs étrangers. Dorénavant, la Biennale devra en réunir entre 100 et 120. Le tout étant de savoir lesquels !

Vivement critiquée, la présence des joailliers - 14 en septembre dernier - brouillant l’image de la foire, a été revue et corrigée. « Seule la haute joaillerie historique sera acceptée », indique Dominique Chevalier. Cela signifie que seuls les bijoutiers ayant 100 à 150 d’âge seront de la partie, avec certainement l’obligation de présenter un mélange de créations contemporaines et anciennes (pour l’instant, le cahier des charges n’est pas encore fixé). Exit les bijoutiers chinois.

Des reproches fusaient également quant à la faible participation des marchands étrangers (19 en 2014). La proportion d’exposants étrangers sera revue à la hausse. Il devrait y en avoir 40 % (au moins 40 donc), dont certains invités, en espérant qu’ils acceptent… De même, sous l’impulsion d’Henri Loyrette, la nouvelle mouture tentera d’accorder une place aux jeunes antiquaires.

Il y aura une meilleure répartition des spécialités. En effet, le SNA souhaite que celles qui étaient sous représentées à la dernière Biennale, comme les tableaux anciens, soient renforcées et que celles qui en étaient absentes, comme la Haute Epoque, reviennent. Le SNA projette également de constituer la commission d’admission des objets autour d’une personnalité indépendante.

Dernier point, et non des moindres, l’organisation de la Biennale va être confiée à un organisateur extérieur et non plus réalisée en interne comme c’était le cas depuis très longtemps. Un appel d’offre a été lancé et 5 organisateurs se sont déjà manifestés. Un contrat doit être signé d’ici peu.

Légende photo

Verrière du Grand Palais à Paris, lieu habituel de la Biennale des Antiquaires © photo Ludosane

Thématiques

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque