Mardi 11 décembre 2018

Le musée sur les murs

Une initiative originale dans le quartier des États-Unis

Le Journal des Arts

Le 8 septembre 2000 - 599 mots

À l’occasion de la réhabilitation de logements à loyers modérés, un Musée urbain Tony-Garnier a été créé. Ses murs peints attirent 4 500 personnes par an qui visitent par la même occasion une cité édifiée dans les années trente. Durant les Journées du Patrimoine, diverses animations sont proposées.

LYON (de notre correspondant) - Moins connu que Le Corbusier, mais pétri des mêmes idéaux modernistes, l’architecte Tony Garnier a beaucoup construit à Lyon : des bâtiments publics – abattoirs aujourd’hui reconvertis en halle d’expositions, vaste complexe hospitalier à l’ouest de Lyon – et des logements bon marché. Ces derniers témoignent d’une volonté d’améliorer l’habitat des classes populaires et préfiguraient un urbanisme nouveau. La cité achevée en 1930 dans le quartier des États-Unis (8e arrondissement de Lyon), remarquable par son unité architecturale, est encore en usage aujourd’hui, alors que les tours des Minguettes à Vénissieux ont été démolies à grand bruit après vingt-cinq années d’existence. Mais ici, on espère attirer l’attention par l’originalité de la mise en valeur du quartier plutôt que par ses “problèmes”. L’habitat à loyer modéré, quand il a été pensé et a su être actualisé, sait  trouver un second souffle. En effet, la cité moderne et séduisante à l’origine, a dû subir une rénovation lourde pour ne pas se transformer en taudis où seuls les plus démunis seraient contraints d’accepter de vivre. Dans ce quartier populaire et ouvrier de Lyon, le tissu urbain se fait plus lâche et les cités HLM y ont connu quelques vicissitudes.

La spécificité de cette réhabilitation est de reposer sur la participation des habitants du quartier et va au-delà de la mise aux normes des appartements et de l’amélioration générale de leur confort. Sur la suggestion d’un collectif d’habitants, les façades aveugles ont été habillées de 24 fresques relatant l’histoire de la construction de cet habitat et les étapes professionnelles de la vie de son concepteur. De cette réalisation – due aux peintres de la Cité de la Création qui ont exécuté de nombreux murs peints à Lyon et ailleurs – est née une association chargée de gérer ce “musée urbain”.

Les sociétés de HLM et le Développement social urbain (DSU, ministère de la Ville) ont en grande partie financé cette opération qui associe culture et action sociale. Mais la direction artistique échappant aux instances habituellement sollicitées pour ce type d’opération, la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) a longtemps rechigné à s’intéresser à ce musée d’un type nouveau. Les choses sont en train d’évoluer à l’occasion des Journées du Patrimoine, mais le musée n’émarge pour l’instant que sur le budget communication de la DRAC. En revanche, la Ville de Lyon a accepté de financer sur son budget culturel le fonctionnement de ce musée atypique qui dispose aujourd’hui d’un budget total de 1,1 million de francs dont 325 000 F apportés par la Ville. Le DSU, par l’intermédiaire de Marc Villarubias, son chargé d’affaires culturelles s’en réjouit, tout comme le directeur du Musée urbain, Sébastien Cavalier. Ce jeune directeur entend bien parvenir à développer son musée “en professionnalisant le travail muséographique sans laisser les habitants sur le carreau”.

Le programme des 16 et 17 septembre

Diverses animations sont prévues : rencontres avec les architectes de la rénovation du quartier et les habitants (de 13h30 à 16h30 samedi), accès à un appartement conservé en l’état depuis les années trente, visites commentées réalisées par de jeunes comédiens (samedi et dimanche à 10 et 16h) ou encore découverte à la carte avec le plan-guide édité pour l’occasion.
- Musée urbain Tony-Garnier, 4 rue des Serpollières, 69008 Lyon, Tél. 04 78 75 16 75. Mel : museetg@aol.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°110 du 8 septembre 2000, avec le titre suivant : Le musée sur les murs

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque