Le Grand Mix de Villeglé

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 4 juillet 2008

A 73 ans passés, revoilà notre artiste affichiste au plus haut de sa forme, réclamé à hue et à dia par une actualité qui mesure enfin ce qu’il en est de la grandeur et de la qualité de son œuvre.

L’air de rien, comme il a toujours cherché à... l’afficher, Jacques Villeglé traverse une période d’une étonnante productivité. Il faut dire qu’il s’est trouvé les moyens d’une équipe assistante, l’Atelier d’Aquitaine, animée tambour battant par Yves Di Folco, établie au Martéret, près d’Agen, et qui met à exécution chacun de ses faits et gestes. À la fréquentation du Florida, le lieu le plus branché de la région en matière de musiques amplifiées, Villeglé a jeté son dévolu sur le monde fantastique des affiches de la musique contemporaine. C’est dans ce cadre qu’est advenue la rencontre avec Dominique Truco du Confort Moderne, à Poitiers. L’exposition qui y est actuellement présentée regroupe l’ensemble des œuvres réalisées sur le thème de ces musiques amplifiées. Plus d’une centaine, dont certaines monumentales. Villeglé, le rock, la techno, le reggae, le hip-hop, le pop, le rap, le hard-core... un vrai Grand Mix qui décoiffe et auquel, pour l’occasion, Pierre Henry a composé quelques Apparitions concertées. Jacques Villeglé serait-il en train de réaliser son grand œuvre ? Cela ne serait pas étonnant.

POITIERS, Le Confort Moderne, jusqu’au 28 août, cat. 138 p., 230 F. À écouter : Pierre Henry, Apparitions concertées, CD, 230 F.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°508 du 1 juillet 1999, avec le titre suivant : Le Grand Mix de Villeglé

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque