Dimanche 19 janvier 2020

Musée Fabre, Montpellier

Le dessin en majesté au musée Fabre de Montpellier

Jusqu’au 30 avril 2011

Par Bertrand Dumas · L'ŒIL

Le 17 février 2011 - 336 mots

Depuis sa réouverture en 2007, le musée Fabre de Montpellier a conquis le public avec une programmation ambitieuse d’expositions temporaires.

Celle du moment s’inscrit dans la lignée des précédentes, à ceci près qu’elle dévoile la partie la plus méconnue des collections permanentes : le fonds d’art graphique du musée duquel a été extrait une centaine de dessins français du xviie siècle. Ce florilège couronne les recherches exemplaires condensées dans le catalogue raisonné de la collection, publié à cette occasion. Entre déclassements et attributions nouvelles, des feuilles célèbres de Poussin ou de La Hyre côtoient des dessins d’artistes méconnus ou anonymes qui déroulent une histoire complète du dessin du Grand Siècle. 
La collection de dessins reflète le goût et la passion de ses donateurs. Les deux Le Brun de la collection Mariette dont une puissante Tête enturbannée rendent hommage à l’œil avisé du fondateur du musée, le peintre François-Xavier Fabre. D’autres ont suivi son exemple, comme Jules Bonnet-Mel et Jules Canonge dont les legs successifs au xixe siècle scandent les temps forts de l’exposition avec des ensembles autour de Poussin et les Français à Rome, l’atticisme parisien avec La Hyre ou Le Sueur, le cercle de Le Brun dominé par Michel II Corneille et les dessinateurs du Sud de la France tel Pierre Puget de Marseille ou les Mignard d’Avignon. 
Montpellier compta aussi des dessinateurs illustres dont Sébastien Bourdon représenté par un Sacrifice d’Iphigénie au lavis brun, nouvelle acquisition révélée pour la première fois au public à cette occasion. La sélection des dessins présentés met l’accent sur une technique au service de tous les arts : peinture, sculpture, architecture et arts décoratifs. De son côté, le dessinateur Raymond Lafage, qui pratiquait exclusivement le dessin sans autre finalité que le plaisir pur, justifie à lui seul le titre bien choisi de l’exposition : « Le trait en majesté ».

« Le trait en majesté, dessins français du XVIIe siècle dans les collections du musée Fabre »,

musée Fabre, 39, boulevard Bonne-Nouvelle, Montpellier, http://museefabre.montpellier-agglo.com , jusqu’au 30 avril 2011.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°633 du 1 mars 2011, avec le titre suivant : Le dessin en majesté au musée Fabre de Montpellier

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque