Mercredi 19 décembre 2018

L’art sur le chantier

Par Sophie Flouquet · L'ŒIL

Le 1 avril 2004 - 372 mots

Sheds de béton fraîchement coffrés. Silhouettes casquées filant dans une forêt d’étais. Alors que le gros œuvre du chantier du musée d’Art contemporain de Vitry-sur-Seine est en phase d’achèvement,
à quelques mètres, dans l’une des baraques de chantier, les visiteurs scrutent les Lapines séductrices de Valérie Favre ou les Restes acryliques suspendus au mur par Annette Messager. La petite salle fait office de salle d’exposition provisoire, où se tient « Étapes 02/03 », la quatrième et dernière exposition de préfiguration du musée. « Nous avons souhaité que l’art soit présent sur le chantier, explique Alexia Fabre, la conservatrice nommée à la tête du musée en 1998, alors que le chantier n’était pas engagé. La salle est modeste, mais elle constitue pour nous un terrain d’essai vis-à-vis du public. » Car le lancement de ce musée relève d’un vrai pari. D’ici fin 2005, Vitry-sur-Seine, ville « dortoir »de la banlieue sud de Paris, sera dotée d’un musée d’Art contemporain de 13 000 m2, abritant une collection de plus de mille œuvres, qui en fera l’équivalent du musée d’Art contemporain de Strasbourg. Né d’une volonté politique, le musée faillit pourtant ne jamais sortir de terre. En 1982, le Conseil général du Val-de-Marne choisit de se doter d’un Fonds départemental d’art contemporain (FDAC), les achats s’effectuant sous la houlette du critique d’art Raoul-Jean Moulin. Dix ans plus tard, les architectes Jacques Ripault et Denise Duhart sont lauréats du concours pour la construction du bâtiment. Alors que la « signalétique » est installée dès 1996, une sculpture monumentale de Jean Dubuffet (Chaufferie avec cheminée), le projet est mis en berne, faute d’engagement de l’État, partenaire de l’opération.
En 1999, la collection, consacrée à la scène artistique en France depuis les années 1950, est enfin agréée par la direction des Musées de France qui confirme ses engagements. En attendant de pouvoir évoluer dans des salles baignées de lumière naturelle, l’exposition « Étapes 02-03 » présente quelques pièces apéritives acquises au cours de ces deux dernières années (avec un budget de 533 000 euros en 2002 !).
On attend avec impatience le plat de résistance...

« Étapes 02/03 », VITRY-SUR-SEINE (94), musée d’Art contemporain du Val-de-Marne, 18 av. Eugène Pelletan, tél. 01 43 91 64 20, jusqu’au 11 avril.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°557 du 1 avril 2004, avec le titre suivant : L’art sur le chantier

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque