Vendredi 13 décembre 2019

L’animal dans l’art contemporain

Par Itzhak Goldberg · Le Journal des Arts

Le 26 avril 2017 - 130 mots

CASSEL -  La liste est impressionnante : Jan Fabre, Wim Delvoye, Marie-Jo Lafontaine, Thierry de Cordier, Berlinde de Bruyckere…

Même si le dialogue entre les collections du Musée de Cassel et les travaux des créateurs contemporains belges est parfois forcé, la scénographie est soignée et inventive. Le thème de l’animal, alter ego de l’homme, est traité avec humour, cruauté ou encore empathie. Deux œuvres se détachent. La première est L’Oiseau (1989), un totem sombre et tragique réalisé par Thierry de Cordier. La seconde est celle de Berlinde de Bruyckere. D’après des photos d’archives de la Grande Guerre, où les carcasses de ces chevaux s’étalaient sur le sol des champs de bataille, l’artiste recrée une scène inquiétante avec des dépouilles moulées en polyester et peaux découpées et cousues. Bouleversant et sans pathos.

À poils et à plumes

Jusqu’au 9 juillet, Musée de Flandre 26, Grand’Place, 59670 Cassel.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°478 du 28 avril 2017, avec le titre suivant : L’”‰animal dans l’art contemporain

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque