LAAC, deuxième round

Par Bénédicte Ramade · L'ŒIL

Le 1 janvier 2006

Après une inauguration en fanfare au mois de juin 2005 (cf. L’Œil n° 571), le LAAC insuffle une nouvelle énergie dans l’accrochage de ses collections, panachant groupes et mouvements avec les prêts d’œuvres du Musée national d’art moderne, du musée d’Art moderne Lille Métropole de Villeneuve d’Ascq et du Frac Nord-Pas-de-Calais.
De Cobra à Eugène Leroy, le nouveau découpage flirte avec Supports-Surfaces, glisse vers l’objet de César à Raymond Hains, jusqu’à la Figuration narrative, Bernard Rancillac, Hervé Télémaque et Erró en tête. Deux toiles et un dessin de Hans Hartung annoncent quant à eux la grande exposition qui lui sera consacrée dès la fin du mois de janvier au musée des Beaux-Arts de Dunkerque.
Un tel accrochage accorde une nouvelle visibilité à ces artistes qui marquèrent les années 1960, 1970 et 1980 en se plongeant tour à tour dans le Bleu pâle à Royan d’Olivier Debré et le Bleu méthylé de Pierre Alechinsky. Il permet surtout de découvrir ou redécouvrir des personnalités que l’actualité a quelque peu écartées de ses priorités.

« Collection 2 », LAAC, Lieu d’art et d’action contemporain, jardin des sculptures, entrée Pont Lucien leFol, Dunkerque (59), tél. 03 28 29 56 00, jusqu’au 30 avril.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°576 du 1 janvier 2006, avec le titre suivant : LAAC, deuxième round

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque