Mercredi 19 décembre 2018

Béthune (62)

La traversée d’un champ de bataille

Labanque jusqu’au 26 février 2017

Par Vincent Delaury · L'ŒIL

Le 21 novembre 2016 - 285 mots

Une exposition librement inspirée de la pensée de Georges Bataille au Centre d’Art Labanque, le centre de production et de diffusion en arts visuels de Béthune.

« Le soleil donne sans jamais recevoir » : librement inspirée de la pensée de Georges Bataille (1897-1962), notamment de son ouvrage La Part maudite (1949) où il perçoit la dépense comme une « perte inconditionnelle », la manifestation collective « Dépenses » est le premier volet d’une trilogie d’expositions ayant pour ancrage l’écrivain français. À Labanque de Béthune, qui n’est autre qu’une ancienne Banque de France reconfigurée en centre d’arts visuels, la « commissaire en résidence » Léa Bismuth a l’heureuse idée de présenter, sur 1500 m², vingt et un plasticiens, émergents ou consacrés (Bellet, Cogitore, d’Agata, Fatmi, Journiac, Mendieta, Pernot, Sabatté, Sarmento…), qui abordent cette notion de dépense sous toutes ses formes. Dessins, peintures, photographies, sculptures et vidéos sont distribués sur quatre niveaux et selon quatre chapitres : Énergie, Excès, Don et Rituel.

À l’instar de Bataille, loin de réduire ici la dépense à une pure logique de profit et de consommation, même si le lieu avec sa salle des coffres file bien sûr la métaphore du capitalisme, les artistes l’envisagent davantage comme une  production d’énergie dionysiaque qui se donne, jusqu’à la brûlure, pour affirmer le flux vital en l’humain et sa part maudite : à travers notamment le plaisir sexuel sadien ressenti dans les grandes feuilles de Klossowski, ami de l’écrivain, et les étranges reliques de Benoît Huot, la thèse bataillienne, selon laquelle l’homme s’affranchit d’une société corsetée en laissant libre cours à sa sexualité et aux transgressions dans les religions (orgie, sacrifice), bat son plein. Vivement les deux autres volets, prévus pour 2017 et 2018.

« Dépenses »

Labanque, 44, place Georges-Clemenceau, Béthune (62), www.lab-labanque.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°696 du 1 décembre 2016, avec le titre suivant : La traversée d’un champ de bataille

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque