Lundi 10 décembre 2018

La sculpture « anglaise » : sélection et transformation

Par Manou Farine · L'ŒIL

Le 1 septembre 2005 - 282 mots

Le sous-titre de cette exposition précise : la sculpture « anglaise » dans les collections publiques françaises de 1969 à 1989. Car c’est bien de la présence des artistes anglais en France dont il s’agit, témoignant là de l’accroissement et de l’appétit des centres d’art, fonds et musées régionaux au début des années 1980. Une exposition en forme de leçon d’histoire de politique culturelle française, avec de prudents guillemets pour évoquer un aléatoire bouquet de tendances anglaises. Émergée au milieu des années 1970, la nouvelle sculpture anglaise aligne sur une même scène Tony Cragg, Richard Long, Bill Woodrow, Hamish Fulton, Gilbert and George, Richard Deacon, David Mach ou les Français Daniel Tremblay et Jean-Luc Vilmouth alors installés en Angleterre. Ce qui se présente davantage comme une géographie et une génération communes plutôt que comme un regroupement de principes esthétiques fut en son temps habilement aménagé par nombre de manifestations internationales. Reste que cette sculpture anglaise désigna malgré tout un renouvellement emblématique de son territoire : l’épuisement du modèle moderniste américain engagea cette génération turbulente à bousculer et émanciper l’œuvre. Attentifs à leur environnement, aux matériaux et objets incultes rejetés par la civilisation industrielle, les artistes sélectionnent, récupèrent, transforment ou augmentent cette matière commune et prosaïque. Ajoutant une autre temporalité, évaluant un autre objet, racontant une autre histoire. À l’image de Bill Woodrow qui en 1983 accroche et dessine au mur Quattro Freccie, un fragile et complexe volume dans l’espace à partir d’une portière et d’un capot de voiture prolongés par un téléphone et un chétif arc métallique.

« Effervescence, la sculpture “anglaise”? dans les collections publiques françaises 1969-1989 », ANGERS (49), musée des Beaux-Arts, 14 rue du Musée, tél. 02 41 05 38 00, 2 juillet-18 septembre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°572 du 1 septembre 2005, avec le titre suivant : La sculpture « anglaise » : sélection et transformation

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque