Samedi 14 décembre 2019

Grenoble (38) - Musée des beaux-arts

La naissance d’une collection de dessins

Jusqu’au 12 février 2012

Par Bertrand Dumas · L'ŒIL

Le 20 décembre 2011 - 294 mots

Après des décennies d’abandon, le fonds de dessins anciens du Musée de Grenoble renaît progressivement de ses cendres.

Depuis la reprise en main de la collection par l’actuelle équipe du musée, les études et les expositions s’enchaînent. Après les dessins de l’école italienne publiés et exposés en 2010, voici venu le tour des français, deuxième volet d’un triptyque qui s’achèvera d’ici à trois ans avec l’inventaire des dessins nordiques. Cette nouvelle livraison, intitulée « L’idée et la ligne », regroupe cent vingt-cinq dessins représentatifs du fonds grenoblois. Ensemble, ils ébauchent une histoire du dessin en France, qui s’étend de la seconde moitié du XVIe au début du XIXe  siècle.
Dans cette chronologie, on notera les lacunes en l’absence de Callot, Lorrain, Greuze et Watteau. Ces manques, inhérents à l’histoire  mouvementée de la collection, sont compensés par des ensembles prestigieux, certains déjà étudiés, comme ceux de Jean Boucher ou de Simon Vouet, d’autres inattendus, comme ceux de Jean Restout ou de Dandré-Bardon.

La révision des attributions a donné lieu à une moisson impressionnante de découvertes : un nouveau Champaigne autrefois attribué à Antoine Caron, un unicum de Louis Desplaces d’après la Cérès éplorée du sculpteur Michel Anguier, une délicate académie de Noël Hallé représentant, la chose est rarissime, une femme nue, ou encore, un inoubliable dessin double face de Fragonard. D’autres belles surprises viennent du côté des feuilles anonymes, surtout quand leur qualité s’impose avec insolence. C’est le cas du tragique Saint Sébastien, dont l’ancienne attribution à Gabriel François Doyen n’a pas été retenue par les auteurs du savant catalogue qui accompagne l’exposition. Le bilan de cette enquête se solde par la métamorphose d’un fonds en une véritable collection.

Voir « L’idée et la Ligne »

Musée de Grenoble, 5, place de Lavalette, Grenoble (38), www.museedegrenoble.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°642 du 1 janvier 2012, avec le titre suivant : La naissance d’une collection de dessins

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque