Dimanche 17 janvier 2021

Paris 12e

La collection Walther vue par Simon Njami

La Maison rouge jusqu’au 17 janvier 2016

Par Christine Coste · L'ŒIL

Le 18 novembre 2015 - 278 mots

Depuis quelque temps, la collection de photographie de l’Allemand Artur Walther se dévoile dans l’Hexagone.

Paris Photo 2011 a été le premier espace à présenter quelques-unes de ses pièces maîtresses, rassemblées par l’ancien banquier d’affaires à partir des Formes originelles de l’art de Karl Blossfeldt, des Visages de ce temps d’August Sander et des typologies de Bernd et Hilla Becher, avant de l’étendre à l’Afrique, l’Asie, les États-Unis et à des archives de la fin du XIXe au début du XXe siècle. « Typologie, taxonomie et classement sériel » aux Rencontres d’Arles 2014 a redonné la mesure de l’importance de cette collection et de ses spécificités : la sérialité, le regroupement d’ensembles complets d’un même artiste, la place prépondérante du portrait, du noir et blanc, de l’Afrique et de l’Asie.

Sollicité par Artur Walther pour présenter d’une autre manière la collection, Simon Njami, curateur de multiples expositions dédiées aux artistes africains, revient sur ses caractéristiques tout en construisant un récit sombre sur l’humanité vouée à un futur noir. À l’instar de Karl Blossfeldt, d’August Sander ou de Bernd et Hilla Becher, les Sud-Africains David Goldblatt, Jo Ractliffe, Santu Mofokeng et Guy Tillim apparaissent ici comme les mémorialistes de leur époque, d’une époque. Dans un autre registre, Malick Sidibé, Rotimi Fani-Kayode, Ed Ruscha, Stephen Shore, Richard Avedon, Luo Yongjin ou Ai Weiwei le sont tout autant. Pour Simon Njami, seul l’espace de l’intime est humain. Avant la fin donc mordre dans le fruit défendu avec Nobuyoshi Araki, Daido Moriyama et Kohei Yoshiyuki. À moins que le récit un peu long dans son souci de montrer aussi la richesse de la collection ait perdu en chemin l’attention de son lecteur.

« Après Éden. La collection Walther »

La Maison rouge, fondation Antoine de Galbert, 10, boulevard de la Bastille,Paris-12e, www.lamaisonrouge.org

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°685 du 1 décembre 2015, avec le titre suivant : La collection Walther vue par Simon Njami

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque