Samedi 15 décembre 2018

La collection Agnès B se dévoile en grand

L'ŒIL

Le 1 mai 2004 - 314 mots

Si les collections privées d’art contemporain ne sont pas aussi nombreuses en France qu’en Allemagne et au Royaume-Uni, il en est bien une qui demeurait insuffisamment connue. Les expositions organisées ces dernières années à Châlon, Antibes, puis au Centre national de la photographie et à Nogent-sur-Marne reflétaient de manière parcellaire la collection qu’Agnès B a assemblée depuis plus de vingt ans. Jusqu’à maintenant la styliste aura avant tout été perçue comme une mécène multicarte s’investissant tour à tour dès 1984, dans une galerie parisienne, la Galerie du jour, produisant des artistes, lançant une revue atypique dans laquelle carte blanche est donnée à des créateurs (Point d’ironie dirigé par le critique-commissaire d’exposition Hans-Ulrich Obrist) et exposant des œuvres dans ses boutiques des quatre coins du globe. Avec la présente exposition répartie dans la quasi-totalité des Abattoirs de Toulouse, c’est le réseau de complicité d’une collectionneuse qui se dévoile. Là où la logique de collection se resserre souvent autour de supports et/ou de courants artistiques donnés, ici, photographies, dessins, peintures, sculptures, installations, son et films cohabitent allègrement. On peut ainsi croiser de la photographie historique (notamment un portrait peu connu de Duchamp par Man Ray, des tirages de Rodtchenko et de Lucien Hervé) pas très loin de l’imagerie plus contemporaine de Martin Parr et de Massimo Vitali. Cette collection se distingue aussi par ses affinités cinématographiques, avec des œuvres de Jonas Mekas et de Kenneth Anger, deux maîtres du cinéma underground. Ce courant désormais considéré partie intégrante de la création d’après 1950 trouve aux Abattoirs une visibilité que son hétérogénéité formelle rend souvent problématique. C’est sans doute l’une des lignes de force de cette collection de pousser son éclectisme à l’extrême tout en permettant une approche différente de la création contemporaine.

« La collection d’art contemporain d’Agnès B », TOULOUSE (31), Les Abattoirs, 76 allée Ch. de Fitte, tél. 05 62 48 58 00, 9 avril-13 juin.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°558 du 1 mai 2004, avec le titre suivant : La collection Agnès B se dévoile en grand

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque