Joan Miró, sur 50 ans

L'ŒIL

Le 4 juillet 2008

Continuant sa programmation hors-les-murs, le Musée national d’Art moderne, en collaboration avec le Capc Musée d’art contemporain de Bordeaux, présente l’ensemble des œuvres de Miró qui figurent dans ses collections, c’est-à-dire 20 peintures, 5 sculptures et objets, plus de 70 œuvres graphiques. Bel ensemble, tant par la quantité que par la qualité, puisque l’on pourra voir Intérieur (La Fermière), de 1922-1923, œuvre qui fait partie de la période dite « détailliste », représentant le plus souvent des thèmes liés à la Catalogne ; des peintures des années 1924-1927 dites « peintures de rêve » (Baigneuse, La Sieste, L’Addition, Le Catalan...), assurément les plus connues, puisque portées par le mouvement surréaliste et alliant parfaitement poésie et peinture dans des toiles que Miró nomma lui-même des « tableaux-poèmes ». On trouvera d’ailleurs une autre forme de l’esthétique surréaliste dans le superbe Objet du couchant (1935-1936). Les années 60 sont représentées par les trois célèbres Bleus (1961), dans lesquels le peintre prolonge son travail sur la gestuelle et le coloris. Puis, cette petite rétrospective clôt son parcours par Personnages, oiseaux dans la nuit (1974), œuvre qui, comme d’autres à cette époque, est certes plus dramatique mais toujours aussi vive et puissante.

BORDEAUX, Capc, jusqu’au 29 août, cat. éd. RMN, 208 p., 240 F.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°508 du 1 juillet 1999, avec le titre suivant : Joan Miró, sur 50 ans

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque