conservateur

Jean-Hubert Martin

L'ŒIL

Le 21 janvier 2008

Après plusieurs directions de musées plutôt remarquées – Kunsthalle de Berne, Centre Pompidou, Château d’Oiron, MAAO –, Jean-Hubert Martin s’attèle depuis deux ans à la destinée du Kunst Palast Museum de Düsseldorf, gigantesque machine muséale à la fois publique et privée. A l’invitation de l’Auditorium du Louvre, le père des « Magiciens de la Terre » parlera de sa politique d’accrochage qui œuvre largement pour une confrontation de l’art contemporain des cinq continents. Il donnera des indices sur la réorganisation des collections qu’il a laissée aux soins des artistes Bogomir Ecker et Thomas Huber. Cette volonté, qui s’inscrit tout à fait dans les logiques du conservateur, devrait permettre une nouvelle approche de la création, non plus chronologique mais plutôt iconographique.

Auditorium du Louvre, tél. 01 40 20 51 86, mercredi 13 mars à 12h30.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°534 du 1 mars 2002, avec le titre suivant : Jean-Hubert Martin

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque