Lundi 17 décembre 2018

Le Cateau-Cambrésis (59)

Henri Matisse, unir le contour à la surface

Musée départemental Matisse jusqu’au 9 juin 2013

Par Dominique Vergnon · L'ŒIL

Le 19 avril 2013 - 282 mots

En 1930, Matisse reçoit du collectionneur américain Albert Barnes une commande dont le thème est la danse. Il y travaille trois ans.

Pour la première fois, il utilise des feuilles de papier coloré qu’il découpe, modifie et déplace à volonté. Cette méthode qu’il expérimente et qu’il va développer sans cesse lui permet de réconcilier la ligne et la couleur, l’objectif de toute sa vie. À partir de 1936, troquant de plus en plus les pinceaux contre les ciseaux, il reprend le processus et découpe dans des papiers, peints au préalable à la gouache posée en aplat, une infinité de formes qui composent un authentique langage plastique, résolument original. Il peut « dessiner dans la couleur », comme il dit.

Il agence ces pièces, les associe ou les met en attente, cherche un point d’équilibre aussi parfait que possible afin de trouver les meilleures solutions esthétiques. Puis il les colle sur un support. À chaque œuvre nouvelle, Matisse simplifie et gagne en puissance, il amplifie les rapports entre les tons et atteint une véritable pureté visuelle. Des rythmes contrastés de Jazz naîtront les cadences apaisées des vitraux de Vence. Les vagues rouges et bleues de Lagon annoncent les floraisons de mimosas. Étoile, aile, orbe, abeille, poisson, comme guidées dans leur envol… les formes se marient entre elles et éternisent l’instant.   

L’exposition présente la majeure partie des quatre cent quarante-trois éléments de la donation exceptionnelle faite par la famille Matisse en 2012. Grâce à ces multiples signes de papier coloré qui sont sculptés par les ciseaux, l’œil suit le trajet de la main avançant dans son travail d’unification « du contour et de la surface », d’alliance de la matière et de la lumière.

« Matisse, la couleur découpée. Une donation révélatrice », Musée départemental Matisse, palais Fénelon, Le Cateau-Cambrésis (59), www.museematisse.cg59.fr

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°657 du 1 mai 2013, avec le titre suivant : Henri Matisse, unir le contour à la surface

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque