Mardi 11 décembre 2018

musée

Hausmann : Je ne suis pas photographe

L'ŒIL

Le 1 mars 2001 - 195 mots

En 1921, l’artiste allemand Raoul Hausmann affirmait sous forme de manifeste : « Je ne suis pas photographe ». 2000 photos jalonnent pourtant sa fructueuse carrière, aujourd’hui célébrée par le musée de Saint-Etienne, qui bénéficie des dons de sa dernière compagne, Marthe Prévôt. 60 photos témoignent de ses recherches, des paysages et des nus vigoureux de la Baltique aux remarquables séries « ethnographiques » réalisées à Ibiza, des premiers essais de photographies abstraites aux photopictogrammes réalisés à Limoges après la guerre. Aux cimaises également, l’ensemble des œuvres graphiques de l’artiste (estampes, dessins, collages...) dont un chef-d’œuvre de la période Dada, le Ventre de carrosse. Peintre, sculpteur, typographe et écrivain, Raoul Hausmann s’inspire tout d’abord de l’univers cubiste puis constructiviste avant d’adhérer au groupe Dada, contribuant à la fondation du Club à Berlin. Chantre de ce mouvement artistique, il crée la revue Der Dada puis fomente l’outil de la révolte dadaïste, le photomontage (Tatlin at home, 1920). A partir de cette date, l’artiste commence à s’intéresser particulièrement à la photographie immortalisant le vent sur les dunes, les places du Vieux-Berlin, étudiant la torsion des corps, les visages, les reflets.

SAINT-ETIENNE, Musée d’Art moderne, 22 février-28 mai.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°524 du 1 mars 2001, avec le titre suivant : Hausmann : Je ne suis pas photographe

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque