Gien, en proie aux réaménagements

L'ŒIL

Le 1 février 1999

Les collections permanentes du Musée international de la Chasse bénéficient depuis quelques mois d’une présentation renouvelée, avec deux nouvelles sections thématiques. La première évoque les images de la chasse au XIXe siècle dans la peinture et la gravure, tandis que la seconde confronte les représentations animales du XVIIIe au XXe, soulignant l’évolution du naturalisme à l’épuration des formes, en passant par des traitements pittoresques où l’humour n’est pas absent. Parallèlement, le musée propose une première présentation de la collection Grossouvre, récemment léguée au musée et constituée de quatre cents trophées et animaux naturalisés. L’ensemble s’étage avec monumentalité sur une hauteur de six mètres dans l’une des plus belles salles du château...
Un avant-goût de son aménagement définitif voulu par François Michaud, son directeur, qui suivra les travaux de restauration et d’aménagement dont le château doit faire l’objet.

GIEN, Musée international de la Chasse-Château de Gien.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°503 du 1 février 1999, avec le titre suivant : Gien, en proie aux réaménagements

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque