Gadagne rouvre ses portes à Lyon

Par Marie Maertens · L'ŒIL

Le 20 mai 2009

Après dix années de travaux et 30 millions investis, l’ensemble Gadagne rouvre ses portes.

Il abrite le musée d’Histoire de la ville de Lyon et le musée des Marionnettes du monde.
Les lieux d’origine datent du xvie siècle, durant lequel de puissants banquiers florentins, les Guadagni, habitent l’hôtel et laissent leur nom à la postérité. Gadagne dévoile aujourd’hui ruelle intérieure, cours, traboules, escaliers à vis, fenêtres à meneaux et jardins suspendus plantés dans l’esprit de la Renaissance. L’ensemble, constitué de trois bâtiments étagés sur cinq niveaux et imbriqués autour de deux cours intérieures, est classé monument historique depuis 1920 mais, faute de soin, il était devenu vétuste.
Les architectes Catherine Bizouard et François Pin, choisis à l’issue du concours européen muséographique, lui ont redonné ses lettres de noblesse, tout en doublant les surfaces d’exposition. Ces dernières sont passées de 3 500 m2 à 6 300 m2, pour offrir au total 39 salles d’accrochage permanent. Dédié principalement à l’histoire de la ville de Lyon, avec une collection de 80 000 objets dont 1 500 présentés au public, le parcours muséographique se veut interactif en sollicitant « la sensibilité visuelle, auditive et tactile du visiteur ».
La visite atypique débute donc par l’image de Lyon au xxie siècle, avec des films, des photographies et des données chiffrées, avant de passer aux salles consacrées au xvie siècle. Un grand plan scénographique de 1545 offre la première vue générale de Lyon. Puis des peintures et des gravures des xviie et xviiie siècles sont complétées par des photographies ou les premiers films des frères Lumière. Le musée rend hommage à une cité qui s’est constituée à la fois comme capitale des Gaules, ville de la soie, des banques, des révoltes ouvrières, des diverses industries (l’automobile, la chimie, la pharmacie, etc.), mais aussi à la cité qui inventa le cinéma et accueille aujourd’hui les artistes les plus pointus lors de sa biennale d’art.
Pendant que les parents en apprennent plus sur le chef-lieu du Rhône, les enfants – ou les grands enfants ! – peuvent découvrir 2 000 marionnettes du monde entier dans le musée adjacent. Présentant aussi de nombreux décors et costumes, il offre une autre façon d’exciter son imaginaire…

Gadagne, musées, 1, place du Petit-Collège, Lyon (69), www.gadagne.musees.lyon.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°614 du 1 juin 2009, avec le titre suivant : Gadagne rouvre ses portes à Lyon

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque