Samedi 24 février 2018

Frick au pays des merveilles

L'ŒIL

Le 19 août 2008

De sombres sous-bois peuplés d’elfes, d’étranges champignons et de libellules, inspirés du Songe d’une nuit d’été ou résonant des Chansons de la frontière écossaise de Walter Scott. Après la Royal Academy (L’Œil n°490), c’est au tour de la Frick Collection de pénétrer le monde enchanteur de Richard Dadd, John Anster Fitzgerald, Sir Joseph Noël Paton ou Daniel Maclise, ces peintres à l’esthétique préraphaélite qui, pour échapper à la grisaille de l’ère industrielle victorienne, inventèrent un monde féerique – drogue et spiritisme aidant. Cette exposition d’une trentaine de peintures et dessins ressuscite pour la première fois ce monde de rêves, de légendes et de folklores qui enthousiasma tant l’Angleterre du siècle dernier.

NEW YORK, Frick Collection, jusqu’au 17 janvier.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°501 du 1 novembre 1998, avec le titre suivant : Frick au pays des merveilles

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque