Mardi 17 septembre 2019

En art, la ligne de conduite de Bernar Venet

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 12 novembre 2010 - 316 mots

De Bernar Venet, on connaît surtout les grandes sculptures en forme de « lignes indéterminées », comme il les appelle, et qui s’enroulent sur elles-mêmes pour capter l’espace.

Son œuvre est pourtant riche de nombreuses expériences plastiques – de la peinture à la sculpture – qui, au fil du temps, composent un tout que les mots rudiment et sobriété caractérisent au plus juste. Sensible dès ses débuts aux différentes propositions minimalistes et conceptuelles des artistes américains, Venet s’est forgé une esthétique qui s’y appuie, privilégiant, comme il aime à le dire, « un art du contenu plus que de la surface ». Aussi la confrontation entre ses œuvres et celles de sa collection est-elle l’occasion de prendre la mesure de l’échange prospectif qu’elles entretiennent. 

Un art sobre et rudimentaire 
L’art de Venet s’est toujours appliqué à se débarrasser de toutes les scories anecdotiques pour mettre en valeur ce qui fonde la dynamique essentielle de la forme. Il en appelle à la notion de rudiment en ce sens qu’il instruit les termes d’un langage universel qui soit accessible par tous et dont la formulation recourt à la force du signe. Comme il se donne formellement à voir dans une économie de moyens radicale, son élaboration en appelle à une technicité somme toute élémentaire de fonte et de torsion des matériaux qui le dispute au côté monumental des pièces réalisées.
À l’instar des artistes que Venet collectionne, ses recherches procèdent toujours d’une sorte de raccourci du sens entre la pensée de l’œuvre, sa réalisation et sa perception. C’est dans cette dynamique et cette énergie du moins qui en dit le plus que sa démarche se détermine. Tas de charbon, cartons-reliefs, peintures aux schémas scientifiques, arcs, angles, droites, accidents, combinaisons aléatoires, etc., l’art de Venet se préserve de toute polysémie. Son style est celui d’une ligne de conduite : la forme y est multiple, mais le concept reste unique.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°630 du 1 décembre 2010, avec le titre suivant : En art, la ligne de conduite de Bernar Venet

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque