Vendredi 22 novembre 2019

Musées de Strasbourg (67)

En Alsace, tous les goûts sont dans la nature

Jusqu’au 31 août 2011

L'ŒIL

Le 20 avril 2011 - 342 mots

Décidément, la nature est au goût des musées cette année. C’est pour exposer « Le goût de la nature » que s’associent les musées de Strasbourg, en écho au musée Unterlinden, à Colmar, qui donne à voir l’invention du paysage alsacien pittoresque entre 1770 et 1870

À Strasbourg, le parcours, clair et didactique, réunit des œuvres des xixe et xxe siècles issues des collections du musée des Beaux-Arts, du musée d’Art moderne et contemporain et du Cabinet des estampes et des dessins. Non chronologique, il s’articule autour de six thèmes : la fenêtre, les personnages dans la nature, la ville, l’eau, la campagne et l’arbre.

En préambule, la salle consacrée au thème de la fenêtre rappelle l’origine même de la peinture classique conçue comme une « fenêtre ouverte sur le monde » (Alberti) : le paysage n’a de sens qu’à travers un cadrage, un point de vue, un observateur. Car c’est à travers le genre du paysage que s’affirme avant tout le goût de la nature. Le paysage, genre à part entière depuis le xviie siècle, devient le domaine de prédilection des peintres romantiques et le terrain d’expérimentation de la modernité.

La période traitée par l’exposition est celle où la nature, de plus en plus perçue sur le vif, devient le lieu de toutes les libertés créatrices : les peintres de Barbizon, les impressionnistes, les néo-impressionnistes… En témoignent notamment le Champ d’avoine aux coquelicots de Monet, peint en 1890 à Giverny et Antibes, Le Soir, de Paul Signac, deux théâtres de révolutions picturales et en même temps peintures de lieux sereins, objets de délectation, à l’instar des tableaux classiques de paysages. Le choix thématique permet des confrontations intéressantes, comme la marine de Philippe-Jacques de Loutherbourg, peintre du sublime, et celle de Max Ernst, iconoclaste de filiation romantique. Même les citadins les plus endurcis devraient retrouver le goût de la nature grâce aux œuvres réunies à Strasbourg.

Voir

« Le Goût de la nature. Paysages des musées de Strasbourg xixe et xxe siècles », musées de Strasbourg, Strasbourg (67), www.musees.strasbourg.eu, jusqu’au 31 août 2011.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°635 du 1 mai 2011, avec le titre suivant : En Alsace, tous les goûts sont dans la nature

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque